Existe-t-il dans la fumée de cigarettes des substances, autres que la nicotine, pouvant rendre compte de la puissance addictive du tabac ? : potentialisation des effets addictifs de la nicotine par les inhibiteurs des monoamines oxydases

par Karine Guillem

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et médicales. Neurosciences et pharmacologie

Sous la direction de Luis Stinus.

Soutenue en 2005

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    La nicotine a des effets renforçants très faibles qui ne peuvent expliquer la puissance addictive du tabac. Il a été montré que les fumeurs présentent une forte réduction de l'activité des monoamines oxydases (MAO), et que la fumée de cigarette contient des composés capables d'inhiber les MAO (IMAO). Ainsi, ces IMAO pourraient être impliqués dans les propriétés addictives du tabac (synergie IMAO-nicotine). Nos résultats montrent que les IMAO augmentent considérablement la consommation de nicotine, ainsi que la motivation à consommer la nicotine. Par ailleurs, ni les effets psychostimulants, ni la sensibilisation comportementale ne sont modifiés par les IMAO. Enfin, il apparaît que, bien qu'il soit sans effet sur l'intensité de l'aversion de place conditionnée, le traitement aux IMAO potentialise la persistance de l'etat affectif négatif du manque nicotinique. Ainsi, l'inhibitiion des MAO agit en synergie avec la nicotine et pourrait contribuer aux propriétés addictives du tabac.

  • Titre traduit

    Are there sustances, other than nicotine, in tobacco smoke, that could explain the addictives properties of smoking ? : potentiation of the addictives properties of nicotine by monoamine oxidase inhibitors


  • Résumé

    The weak reinforcing effects of nicotine could not explain the intense addictive properties of tobacco smoking. It is known that levels of the monoamine oxidase (MAO) enzymes are reduced in smokers, and that substances, other than nicotine, present in tobacco smoke have MAO-inhibitory activities (MAOI). Thus, these MAOI could be involved in the renforcing properties of smoking (synergy MAOI-nicotine). We showed that MAOI treatments enhanced nicotine intake and dramatically increased the motivation to self-administer nicotine. We then reported that MAOI treatments did not affect nicotine-induced locomotor activation or the development of nicotine sensitization. Finally, although it had no effect on the intensity of the place aversion conditioning, MAOI treatment potenriated the memory for the negative affective aspect of withdrawal. Thus, the inhibitiion of MAO activity acts in synergy with nicotine and might contribute to the intense addictve properties of tobacco smoking.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (183 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 459 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque des Sciences du Vivant et de la Santé - Josy Rieffers.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CMTB 2005-1251
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.