Consommation de substances psychoactives chez les sujets suicidants : prévalence, impact pronostique et méthodes d'identification

par Marie Daubech-Tournier

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et médicales. Épidémiologie et intervention en santé publique

Sous la direction de Hélène Verdoux.

Soutenue en 2005

à Bordeaux 2 .

  • Titre traduit

    Psychoactive substance use in subjects with intentional drug overdose : prevalence, pronostic impact and identification methods


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Des études suggèrent que l'usage de substances psychoactives est un facteur de risque suicidaire. . L'objectif de ce travail était d'évaluer la prévalence des troubles liés à l'utilisation de substances et l'impact pronostique de ces substances lors de 2388 hospitalisations consécutives aux urgences médicales pour intoxication médicamenteuse volontaire (IMV). Dans notre étude, la consommation, l'abus et la dépendance aux substances psychoactives sont fréquents chez les sujets ayant fait une IMV. Les sujets ayant consommé des substances avaient un risque multiplié par deux de présenter une IMV grave (OR 1,9 IC 95 ù 1,3-2,8 p = 0,001). Les suicidants sont une population à haut risque de suicide et cet usage représente un facteur de risque supplémentaire et de pronostic. Ils sont cependant très peu évalués dans les services hospitaliers qui reçoivent ces patients. Leur identification pourrait avoir des conséquences importantes sur la prévention et le traitement des conduites suicidaires.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (134 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 245 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque des Sciences du Vivant et de la Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CMTB 2005-1221
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.