L'intégrase du virus de l'immunodéficience humaine de type 1 : identification de ligands protéiques et peptidiques : étude de ces interactions physiques et fonctionnelles

par Cécile Desjobert

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et médicales. Biologie - Santé

Sous la direction de Simon Litvak.

Soutenue en 2005

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    Le SIDA est un problème de santé publique mondial. L'intégrase catalyse une étape cruciale du cycle infectieux du VIH-1 : l'intégration de l'ADN viral dans le génome cellulaire. L'IN constitue donc une cible intéressante, qui n'est pas encore utilisée dans les thérapies actuelles. De plus, elle interagit avec des facteurs au sein du complexe de préintégration (CPI), qui optimisent ses activités dans le noyau. Ces partenaires ne sont pas tous identifiés et leur effet sur l'IN n'est pas compris. Nous avons étudié les interactions entre l'IN et la RT, car ces deux enzymes virales sont présentes dans le CPI et leurs activités sont mutuellement régulées pendant le cycle viral. Grâce à des essais en ELISA et en pull-down, nous avons démontré l'interaction entre ces deux enzymes. De plus, la RT est capable d'inhiber les activités de l'IN à un ratio de 1 : 13 Pour isoler des partenaires cellulaires de l'IN nous avons employé la méthode du double-hybride. Nous avons ainsi identifié des protéines associées aux microtubules, suggérant un rôle de ce réseau dans le transport de l'IN vers le noyau. Finalement, le phage-display a été utilisé pour cribler des heptapeptides aléatoires, ligands de l'IN. L'un d'entre eux s'est révélé être un inhibiteur efficace de son activité de transfert de brin. Ce peptide pourra être utilisé comme base pour définir de nouveaux agents anti-IN.

  • Titre traduit

    Human Immunodeficiency Virus Type 1 Integrase : Identification of protein and peptide ligands : study of these physical and functionnal interactions


  • Résumé

    AIDS is a worldwide health problem. Integrase (IN) catalyzes a crucial step of the HIV-1 infectious cycle : integration of the viral DNA into the cellular genome. So IN is an attractive target which is not yet used in current therapies. Moreover the retroviral IN interacts with other factors in a preintegration complex (PIC) that optimizes its activities in the nucleus. These partners are not all identified and their action on IN is not well understood. We studied the interactions between IN and RT because these two viral enzymes are present in the PIC and their activities are mutually regulated during the viral cycle. Using ELISA and pull-down, we demonstrated the interaction between the two enzymes. Therefore RT is able to inhibit IN activities at a ratio of 1 : 1. To isolate cellular partners of IN we used the yeast-two hybrid system. We identified microtubule-associated proteins, suggesting a role of this network in the transport of IN to the nucleus. Finally, phage-display method was used to screen random heptapeptides ligands of IN. One of them was found to be an efficient inhibitor of its strand transfer reaction. This peptide could be used as a base for developing new anti-integrase compounds.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(167 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 428 réf. .Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque des Sciences du Vivant et de la Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CMTB 2005-1204
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.