Le SNEP, Syndicat National de l'Éducation Physique, dans la construction d'une discipline d'enseignement : l'éducation physique et sportive (1944-1992)

par William Chameyrat

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Serge Fauché.

Soutenue en 2005

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    Créé en 1926, le Syndicat National de l'Education Physique (SNEP) est encore, à la Libération, un syndicat confidentiel qui ne dispose que de peu d'influence vis-à-vis des Pouvoirs Publics et des autres acteurs du microcosme syndical. L'Education Physique (EP) reste, durant cette période, une discipline marginale en quête d'une reconnaissance scolaire. Or, le SNEP acquiert une légitimité certaine et s'affirme comme un acteur incontournable en matière d'EP. Ainsi, dans les années 90, il occupe un rôle actif dans la rédaction des nouveaux programmes en EP, rénovation rendue nécessaire par l'intégration de la discipline au ministère de l'Education Nationale. Ce travail s'intéresse donc à l'évolution de l'organisation syndicale et à ses orientations concernant la discipline. Il s'agit d'identifier et de décrypter les motivations et stratégies mises en œuvre par les syndicalistes qui se sont succédés à la direction du SNEP. L'hypothèse retenue est que l'activité syndicale, tout comme les revendications en matière d'EP, sont en fait motivées et influencées par des enjeux, officiels ou non, qui dépassent le simple cadre de la défense corporative. Trois périodes définissent les rapports entretenus entre le syndicat et l'EP : " Les luttes pour la tutelle d'une discipline " (1944-1969), " L'élan UA ou la défense d'une discipline dans la tourmente " (1969-1981) et " Le SNEP après les changements : mobiliser ou disparaître " (1981-1992).

  • Titre traduit

    ˜The œSNEP, National Trade union of Physical Education, in the construction of a discipline of education : Physical and Sport Education (1944-1992)


  • Résumé

    Created in 1926, the National Trade union of Physical Education (SNEP) is stall, with the Release, a confidential trade union which has only little influence towards the Authorities and other actors of the trad-union microcosm. Physical Education (EP) remains, during this period, a marginal discipline in search of school recognition. However, the SNEP acquires an indisputable legitimacy and became an actor that cannot be ignored as regards EP. Thus, in the Nineties, it occupies an active role in the drawing up of the new programs in EP, updating made necessary by the integration of the discipline in the ministry of National Education. This work is interested in the evolution of the trade-union organization and its orientations concerning the discipline. The purpose is to identify and decipher the motivations and strategies uses by the trade unionists who followed one another at direction of the SNEP. The hypothesis selected is that the trade-union activity, like the claims in EP, are, in fact, justified and influenced by stakes, official or not, which exceed the simple framework of corporative defence. Three periods define the relationship maintained between the trade union and EP : “The fights for the supervision of a discipline” (1944-1969), “The UA boost or the defence of a discipline in the upheaval” (1969-1981) and “the SNEP after the changes : to mobilize or disappear” (1981-1992).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol (434 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 360-368. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et techniques des activités physiques et sportives-STAPS.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : THE 505
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.