Le développement de la théorie de l'esprit chez l'enfant de 4 à 7 ans : articulation des concepts de savoir et de croyance en situation d'incertitude

par Guillaume Rimbert

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Evelyne Thommen.


  • Résumé

    La théorie de l’esprit est au centre de notre conception de l’être humain ; elle nous permet d’expliquer et de prédire nos comportements en référence à nos représentations. Sa compréhension constitue donc un enjeu à la fois social et épistémique. Grâce à cinq expériences auprès d’enfants de 4 à 7 ans, cette thèse explore le développement cognitif à travers les attributions de croyances et de savoir en situation d'incertitude. Cette forme d’ignorance est différente de la situation de fausse croyance classique dans laquelle une croyance unique, opposée au réel, doit être identifiée. En situation d’incertitude, les multiples croyances d’un agent intentionnel ne se définissent plus par rapport à la réalité (croyances vraies et fausses), mais en terme de croyances possibles ou impossibles. Cette étude montre que le concept de croyance s’affranchit progressivement de la réalité : Au premier stade (avant 4 ans) les croyances doivent correspondre à la réalité en tous points ; au deuxième stade (entre 4 ans ½ et 6 ans ½) l'incertitude est levée par l'attribution systématique des croyances qui sont soit conformes soit opposées à la réalité ; au troisième stade, les enfants parviennent à attribuer des croyances en situation d'incertitude indépendamment de la réalité. Au-delà de cette actualisation du développement des concepts épistémiques, l’auteur propose une lecture dynamique du développement de l’enfant. Il met à jour les changements dans la structure du raisonnement et suggère de prendre en compte les heuristiques que l’enfant utilise pour palier à un déficit conceptuel lors du passage d’une structure stable à une autre

  • Titre traduit

    Theory of Mind’s Development from 4-years-old to 7-years-old: Articulation of knowledge and belief concepts in a paradigm of uncertainty


  • Résumé

    Theory of mind is in the centre of our design of human person; it enables us to explain and predict our behaviours in reference to our representations. Its comprehension constitutes both a social and an epistemic stake. Based on five experiments for children aged from 4 to 7-years-old, this thesis explores their attributions of beliefs and knowledge in situation of uncertainty. This type of ignorance is different from the standard situation of false belief in which a single belief, opposed to reality, has to be identified. In uncertain situations, the multiple beliefs of an intentional agent are not defined on the basis of reality (true and false beliefs), but in term of possible or impossible beliefs. This study shows that the concept of belief is gradually independent from reality: At the first stage (before 4 years) beliefs must correspond to reality in all points; at the second stage (between 4 years ½ and 6 years ½) uncertainty is raised by beliefs systematic attributions either in conformity or opposed to reality; at the third stage, the child manage to attribute beliefs in situation of uncertainty independently of the state of the world. Beyond this actualisation of the development of the epistemic concepts, the author proposes a dynamic reading of the child development. He updates the changes in the structure of the reasoning and suggests taking into account the heuristics that the child uses to make for a conceptual deficit when growing from a stable structure to another one

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (252 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 222-233.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 219349
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.