Analyse et implémentation d'un université virtuelle d'enseignement du français pour des apprenants chinois à partir d'une modélisation cognitive

par Ping Yong

Thèse de doctorat en Sciences du langage. Didactique et sémiotique

Sous la direction de Henri Madec.


  • Résumé

    En ce qui concerne l'enseignement des langues, après l'enseignement à distance, on a l'enseignement à l'aide de l'informatique mais les deux sont toujours restés dans le cadre de l'auto-formation. On parlait de l'interaction homme-machine puisque l'apprenant travaillait devant l'écran. Alors que maintenant on est entré dans l'ére de l'internet, avec la possibilité d'une transmission instantanée (en "temps réel" avec le haut débit) des images et du son, toute communication peut être réalisée sur le réseau. Les restrictions de temps et de distance sont éliminées. On peut donc redéfinir l'auto-formation et élargir le sens d'enseignement à distance. L'idée de notre thèse vient de deux constats, le premier est que l'internet permet aujourd'hui la transmission instantanée du texte, du son et de l'image, et ce de la manière la plus fiable et la moins onéreuse; le deuxième constat est que les Chinois souhaitent apprendre des langues étrangères, y compris le français. Nous avons donc eu l'idée de tenter de combiner l'emploi des technologies modernes avec un enseignement adapté aux apprenants chinois habitués à une écriture non alphabétique, à une pédagogie fondée sur la mémoire et à la culture assez éloignée de la culture européenne. Dans la première section nous avons étudié les différents aspects de la mémoire en particulier son rapport avec l'apprentissage d'une langue maternelle puis étrangère. Nous avons également tenté de rechercher les phénomènes psychologiques liés à ces apprentissages. Compte tenu de la mémoire propre à l'ordinateur, nous avons également essayé de savoir comment on pourrait créer des liens autour d'un enseignement virtuel. En ce qui concerne le contenu de notre cours, nous proposons donc un compromis entre une pédagogie respectueuse de ses propres principes et la propension chinoise au par-coeur. La deuxième section montre que si notre université est virtuelle, les apprenants sont eux bien réels. Ces apprenants sont bien vivants et nous devons les aider dans leur motivation: l'autonomie doit les pousser à aller ni trop vite ni trop lentement, la liberté ne doit pas leur permettre de sauter une partie d'un cours. L'université virtuelle doit donc se manifester en permanence: conseils, encouragements, orientations et auto-évaluation et même examens; les apprenants doivent aussi participer au forum et au chat. Ces nouveux apprenants doivent être aussi rassurés: on doit leur faire sentir la logique de la progression, les points communs et les différences entre les deux cultures. Toutes ces acquisitions seront donc structurées selon une pédagogie forcément nouvelle. L'internet nous permet de mettre en ligne tout un vocabulaire et de nombreuses formes syntaxiques mais ne dispense pas de construire des leçons courtes et vivantes où affleurent culture et manière de vivre des Français. Nous avons donc utilisé pour cette université virtuelle toutes les possibilités du web même si pour l'instant ce travail n'a été réalisé que sur localhost. Après un portail d'accueil et une entrée, il faut considérer les différents éléments de gestion du site sans omettre les aspects juridiques et commerciaux. Dans le cadre de cette thèse, nous développons l'analyse de différents points qui nous semblent devoir particulariser cet enseignement en ligne: la phonétique, la conversation, le vocabulaire, les expressions courantes, le réemploi et la mémorisation à travers des exercices adaptés. Nous présentons enfin quelques premiers modèles de leçons (sans doute encore à perfectionner) qui permettent de mieux saisir notre objectif. Nous rendons compte également d'une tentative d'évaluation qui reste malheureusement peu pertinente compte tenu du faible nombre de personnes interrogées. Nous nous sommes permis d'emprunter à des méthodes actuelles du FLE ainsi qu'aux dictionnaires pour notre base de données. Nous avons voulu profiter au maximum des fonctions disponibles sur internet, donc un exemplaire de chaque activité a été inséré dans le site. La mémoire, l'effet psychologique, l'interaction, la vie en communauté d'une société virtuelle où la communication se fait par les outils d'internet (e-mail, forum, chat) restent des sujets à explorer.

  • Titre traduit

    Analysis and implementation of a virtual university for teaching French to Chinese learners through a cognitive model


  • Résumé

    In language teaching, after teaching at a distance, we have had computer-assisted teaching, but both have always remained within the category of auto-formation. We used to speak of a man-machine kind of interaction because the learner worked in front of a screen. Now, however, we have reached the era of internet, where all communication can be realised on the web because instant transmission (‘live' via broad-band) of images and sound is possible. Limits of both time and distance have been eliminated. We may therefore redefine auto-formation and broaden the meaning of teaching at a distance. The idea for our thesis came from two observations, the first one being that internet now allows the instant transmission of text, sound and images, and is, moreover, the most reliable and least costly method of communication. The second is that the Chinese are today keen on learning foreign languages, including French. The idea then came to us of attempting to combine modern technology with a teaching method adapted to Chinese learners, who on the one hand are used to a non-alphabetical writing system, and a pedagogical system depending very much on memorization, and on the other hand, possess a culture quite different from Europeans. In the first section, we study different aspects of memory particularly its links with mother tongue learning and with foreign language learning. We also try to identify the psychological phenomena related to these learning activities. Regarding the memory system of a computer, we have also tried to find out how one might create links around a virtual teaching environment. Thus, for the content of our lessons, we propose a compromise between a teaching method respecting its own principles and the propensity of the Chinese for learning things by heart. The second section shows that if our university is virtual, the learners are nonetheless real. These learners are living human beings, and we must help to motivate them: autonomy should encourage them to advance neither too fast nor too slowly, while their freedom must not be a pretext for skipping any part of the course. The virtual university must thus be permanently present, giving advice, encouragement, orientation, self-evaluation and even exams; the learners should also participate in forums and chats. These new learners also need to be reassured, to be made to feel that there is a logical sequence in their course, be made aware of the common points between the cultures of the two countries and their differences. All these gains should then be integrated into the structure of a teaching method that is necessarily new. Internet allows us to put an entire vocabulary and a variety of syntactic forms on line, but it is still important to ensure that the lessons are short and lively and highlight French culture and living style. We have exploited the functions of the web as far as possible in building our virtual university, even though at the moment it only runs on Localhost. After a welcome portal and the main entry, it is necessary to consider not only the different operational elements but also the juridical and commercial aspects. In this thesis, we have developed various points, which seem to make a particular contribution to on-line teaching: phonetics, conversation, vocabulary, current expressions, re-use and memorization through specially adapted exercises. Finally, we present a few preliminary model-lessons (that probably need to be improved) in order to give readers a clearer idea of our objective. We also present the result of an attempt at evaluation, although it is unfortunately inconclusive, due to low participation in the questionnaire. We have drawn on a few actual French as a Foreign Language methods as well as dictionaries in establishing our database. We wished to make full use of the functions available on internet, thus one example of each activity has been inserted into the site. Memory, psychological effects, interaction, and the communal life of a virtual society where all communication is carried out through internet tools (e-mail, forums and chats) are but a few of the subjects that remain to be explored

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (303, 344, 112 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 286-299 (vol. 1)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 218840.1
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 218841.2
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 218839.3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.