Le conte akan : une étude sémio-linguistique

par Lot Agyei-Kye

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Claude Condé.


  • Résumé

    La thèse qui est une étude sémio-linguistique du conte akan, étudie les difficultés du passage de l'oral à l'écrit des contes akan avec emphase sur les problèmes liés à la transcription et à la traduction. Parmi les problèmes identifiés est celui de "l'altération" dû à la #reformulation" et au "transcodage" du texte original appartenant à un peuple avec une "vision du monde" différente. Les théories de Jean Peytard, Georges Mounin, Edward Sapir, Benjamin Lee Whorf aussi bien que les observations de Geneviève Calame Griaule servent de support. La recherche porte aussi sur l'analyse structurale des contes akan soulignant en particulier la notion de "polyphonie" à la lumière des observations de Vladimir Propp, Jean Michel Adam, Mikhaïl Bakhtine et Denise Paulme parmi d'autres. Enfin, un regard est jeté sur la notion de "variabilité" dans le conte akan et les facteurs qui la produisent surtout dans les pôles intra-conteur et trans-conteur, comme le décrivent Annikki Kaivola-Bregenhoj et Veronika Karady-Gorog.

  • Titre traduit

    ˜A œsemio-linguistic study of the akan tale


  • Résumé

    This dissertation which is a sémio-linguistic study of Akan tales, examines the passage from the oral to the written state of Akan tales especially through the processes of transcription and translation and the problems that the researcher encounters. Among the problems identified is that of “alteration” due to reformulation and trans-coding of the original text belonging to a people with a different “conception of the world”. The basis of the work is the theories of Jean Peytard, George Mounin, Edward Sapir, Benjamin Lee Whorf and Genevieve Calame-Griaule It further looks at the structural analysis of Akan tales in particular the notion of “polyphony” as underlined in the works of earlier researchers like Vladimir Propp, Jean Michel Adam and Denise Paulme among others. Finally, the work looks further at the notion of “variation” in the Akan tale examining the factors that cause these changes with regards to changes emanating from the same teller and those from different tellers. Earlier observations made by Annikki Kaivola-Bregenhoj and Veronika Karady-Gorog among others, are considered in this analysis.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (391, 228 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 385-389

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 218719
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 218720
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.