Être à sa place : socio-anthropologie de la transmission des savoirs forestiers

par Florent Schepens

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Dominique Jacques-Jouvenot.


  • Résumé

    Le statut d'entrepreneur de travaux forestiers (ETF) ne connaît qu'une très faible transmission familiale, pourtant, le monde professionnel s'organise autour de la connaissance réciproque. Alors pourquoi se passer d'une reproduction familiale ? L'explication vient des conditions requise pour devenir ETF qui sont, premièrement, d'être héritier d'un status d'indépendant et, deuxièmement, de ne pas avoir de structure pour réaliser cet héritage. L'entreprise de travaux forestiers se présente ici comme l'unique moyen d'acquérir une indépendance professionnelle. Ce statut ne s'acquiert pas seul : c'est un projet de couple visant une mobilité sociale ascendante. Nous nous intéressons particulièrement à la femme de l'ETF en ce qui concerne la non-reproduction familiale du statut. D'autre part, le marché du travail des ETF est basé en partie sur une économie du don constitutive d'une confiance minimale entre les interactants et permettant leur coopération. Comment se constitue cette confiance ? On n'est connu qu'en tant qu'entrepreneur, et on n'est entrepreneur qu'une fois connu. La solution à cet apparent paradoxe se situe dans la transmission d'un patrimoine symbolique du maître à l'apprenti. L'entrepreneur transmet à l'aspirant ETF son nom de famille - nom connu -, sésame ouvrant les portes d'un marché du travail fermé. Ce nom donne une place professionnelle à l'impétrant, place qu'il obtient parce qu'il y a été désigné, non pas en fonction d'un savoir acquis mais d'une capacité à être repéré par l'ETF. Etre à sa place est la dernière phase d'un processus de régulation du flux des nouveaux entrants sur un marché professionnel.

  • Alternative Title

    To be in his place : social-anthropology of the transmission of the forest knowledge


  • Résumé

    The status of forest work contractor (company director), (Entrepreneur de Travaux Forestiers - ETF) knows only one very weak family transmission, however the professional world is organised around reciprocal knowledge. In that case why to do without a family reproduction ?The explanation comes from the requirements to become ETF which are firstly to be heir to a self-employed status and secondly not to have a structure to carry out this heritage. The company of forest work is presented here in the form of a single means of acquiring professional independence. This status is not only acquired : it is a project of couple aiming at an upward social mobility. We will be interested particularly in ETF's wife with regard to family non-reproduction of the status. In addition the labour market of the ETF is based partly on an economy of the constitutive donation of a minimal confidence between the interactants and allowing their co-operation. How is this confidence constituted ? One is known only as a contractor and one is a known contractor only once. The solution with this visible paradox is in the transmission of an inheritance symbolic system of the Master to the apprentice. The contractor transmits to candidate ETF his name (known name), sesame opening doors of a closed labour market. This name gives a professional place to chosen person, place that he obtains because he was indicated not according to an acquired knowledge regarding a capacity to being located by the ETF. To be in his place is the last stage of a regulation process of flows of the new entering on a professional market.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2007 par Ed. du CTHS à Paris

Hommes des bois ? : socio-anthropologie d'un groupe professionnel


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 339 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 310-332

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 218657
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2007 par Ed. du CTHS à Paris

Informations

  • Sous le titre : Hommes des bois ? : socio-anthropologie d'un groupe professionnel
  • Dans la collection : Collection Le regard de l'ethnologue , 16
  • Détails : 1 vol. (266 p.)
  • ISBN : 978-2-7355-0645-3
  • Annexes : Bibliogr p. [251]-264. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.