La patrimonialisation de l'archéologie : la mise en scène des vestiges dans l'exposition

par Emilie Flon

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Jean Davallon.

Soutenue en 2005

à Avignon .


  • Résumé

    Dans les expositions patrimoniales actuelles, la représentation d'un monde dans lequel le visiteur est plongé est un phénomène récurrent, souvent qualifié de " spectaculaire " mais aussi identifiable comme une stratégie de mise en exposition (la muséologie de point de vue) qui se focalise sur l'expérience des visiteurs, en leur donnant l'illusion d'être dans un autre temps et un autre lieu. Ces mises en scène sont souvent critiquées pour leurs ressemblances avec les parcs de loisirs. La question est de savoir dans quelle mesure elles sont compatibles avec les fondements de l'exposition patrimoniale : savoirs véridiques et objets authentiques. L'exposition d'archéologie paraît être particulièrement sujette aux mises en scène, du fait des liens de l'archéologie avec l'imaginaire, les reconstitutions et la fiction ; on peut donc interroger le processus social de la patrimonialisation à partir de l'exposition d'archéologie. Les notions d'indice et d'icone sont des outils sémiotiques permettant d'exprimer un certain rapport à l'objet patrimonial, fondé soit sur les règles scientifiques de description du monde réel, soit sur la ressemblance iconique à un monde possible. Nous recherchons cette distinction dans le discours même de l'exposition, à l'aide d'une méthode sémiotique qui définit un " interprétant " propre à chacun des dispositifs d'exposition étudiés. L'analyse est construite à partir du musée de Préhistoire de Nemours (France), puis appliquée aux musées de Pointe-à-Callière (Canada) et du Pont du Gard (France). Nous montrons que la fiction est un outil pragmatique permettant de construire des passerelles du présent vers le passé, soit en créant une mise en scène spatiale et cohérente réunissant visiteur, vestiges, et représentation du passé, sans nécessairement obérer l'authenticité des vestiges ; soit en plaçant le visiteur dans une relation discursive avec un individu du passé, cet échange cohérent mais fictif permettant de communiquer des savoirs

  • Titre traduit

    ˜The œestablishment of archaeological heritage : staging of remains in exhibitions


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (372, 41 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 328-336

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T17.05.1

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse. Bibliothèque universitaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T MF 73
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.