Effet des stades d'application et de l'intensité de stress hydriques répétés sur l'état hydrique et la croissance des plantes et des fruits de tomate

par Idress Al Gehani

Thèse de doctorat en Biologie et physiologie végétales

Sous la direction de Huguette Sallanon.

Soutenue en 2005

à Avignon .


  • Résumé

    Des stress hydriques répétés, modérés (Base compris entre –0,6 à –1,3 MPa) et intensifs (Base compris entre –1,4 à –2,0 MPa) ont été appliqués sur des plants de tomate (Lycopersicon esculentum Mill. Cv Raïssa) cultivés en serre, pendant le stade de floraison et pendant la phase de croissance de fruits et ce, durant trois années successives. Les stress hydriques appliqués seuls réduisent la croissance des parties aériennes et des fruits. Lorsque les stress sont répétés, l'alimentation en eau des plantes et l'alimentation en eau ainsi que l'accumulation en matière sèche des fruits est très fortement améliorée d'environ +100% comparativement aux fruits stressés une seule fois, ce qui se traduit par un doublement de l'efficience d'utilisation de l'eau. Les plantes stressées sont capables d'ajustement osmotique et ceci d'autant plus que le stress est de forte intensité. Chez les fruits, le stress se traduit par une diminution du potentiel osmotique des fruits et une augmentation des teneurs, rapportées à la matière sèche, des sucres (glucose, fructose) et des acides (malique et citrique) des fruits, et il réduit la perte de fermeté des fruits de petit calibre. La fermeté est très bien corrélée avec le potentiel hydrique, et peu et moyennement avec le potentiel osmotique et de turgescence

  • Titre traduit

    Effect of the stages of application and the intensity of water stress repeated on the water parameters and the growth of the plants and fruits of tomato : Lycopersicon esculentum Miller, cv Raïssa


  • Résumé

    Repeated water stress treatments of moderate intensity (pre-dawn leaf water potential from –0. 6 to –1. 3 MPa) and high intensity (pre-dawn leaf water potential from –1. 4 to –2. 0 MPa) were applied on tomato (Lycopersicon esculentum Mill. Cv Raïssa) plants growing in a greenhouse during the flowering and fruit growth stages for three successive years. The growth of shoots and fruits reduced with only one cycle of water stress treatment applied. When water stress treatment to be repeated, the water supply of the plants is strongly improved as well as the water supply and the dry matter accumulation of the fruits about +100% compared to the fruits developed by plants with only one cycle of water stress treatment, which results in a doubling of the water use efficiency. The stressed plants are able to develop an osmotic adjustment strategy whenever the stress intensity is high. Fruit osmotic potential decreased and accompanied by higher contents of soluble sugars (glucose and fructose) and of some organic acids (malic and citric acid). Water stress also reduces the loss of firmness of small size fruits. The firmness correlated strongly with fruit water potential but poorly with osmotic and turgor potential

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (96 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 76-96

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 17.05.245

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse. Bibliothèque universitaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T MF 129
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.