Approche physio-pathologique et exploitation génétique de l'expression de la résistance à l'oïdium (sphaerotheca pannosa lev. , var. Rosae) dans le genre Rosa

par Frédéric Ferrero

Thèse de doctorat en Sciences. Biologie et agronomie

Sous la direction de Alain Coudret.

Soutenue en 2005

à Avignon .


  • Résumé

    L'oïdium du rosier est une maladie fongique foliaire, à lourdes conséquences économiques, provoquée par Sphaerotheca pannosa var. Rosae qui se développe sur l'hôte sans entraîner sa mort. Ce travail de thèse rapporte une étude en 4 étapes des relations hôte-parasite : 1- L'évaluation de l'expression des symptômes d'oïdium, dans une collection d'espèces botaniques et une de rosiers modernes. Elle a permis d'identifier des génotypes résistants. 2- Un programme de croisements pour évaluer la transmission de la résistance et les aptitudes à la combinaison. L'observation des ségrégations, sur les descendances d'un plan de croisement diallèle entre espèces 2x, a confirmé que le caractère de résistance était gouverné par plusieurs gènes. La démarche d'introgression de résistance, via un dihaploïde 2x de rosier moderne 4x, croisé avec R. Wichuraïana 2x, suivie de croisements frères–sœurs, s'est imposée pour fixer le caractère. 3- La recherche d'outils de criblage. Celle-ci a conduit à un test biologique d'évaluation de la résistance à l'oïdium et à des méthodes d'isolation et de maintien d'inoculum monoconidial. 4- L'étude de l'installation de la cuticule foliaire et de son efficience suivant : génotype, âge de l'organe et conditions d'environnement. Une méthodologie a été établie pour moduler l'installation de la cuticule sur des plantules issues d'in vitro. L'évapotranspiration cuticulaire de génotypes résistants a été mesurée inférieure à celle de sensibles. Enfin, une nutrition élevée en calcium activerait l'installation de la cuticule. En conclusion, l'ensemble de ces résultats contribue à la connaissance de la maladie et à la définition d'une stratégie pour la sélection du caractère de Résistance à l'oïdium

  • Titre traduit

    Physio-pathological approach and genetic exploitation of the expression of the resistance to powdery mildew (sphaerotheca pannosa lev. , var. Rosae) in the rosa genus


  • Résumé

    Powdery mildew of the rose tree induces heavy economic consequences. This disease is due to an external fungus Sphaerotheca pannosa var. Rosae that develops on the host without resulting in his death. This work of thesis points out a study in four steps of the relations host-parasite : 1- the evaluation of the expression of the symptoms of powdery mildew, in two collections, one of botanical species and another of modern rose trees. This approach allowed to identify resistant genotypes. 2- a program of crossings to evaluate the transmission of resistance and abilities for combination. The observation of the segregations, on the progenies from a diallele crossing plan between diploid species, confirmed that the character of resistance was controlled by several genes. The process for introgression of resistance, via a dihaploïd (2x) of modern rose tree (4x) cross with R. Wichuraïana (2x) followed with serial brother-sister crossings revealed as essential to fix the character. 3- the search for tools of sifting. This one led to a biological test of evaluation of resistance to powdery mildew and to methods for the isolation of the inoculum and following for the obtainment of mono-conidial isolates. 4- the study of the installation of the foliar cuticle and its efficiency according to : genotype, age of the organ and environmental conditions. A process was established to modulate the installation of the cuticle on plantlets resulting from in vitro. The cuticular evapotranspiration of resistant genotypes was measured lower than that of sensitive. At last, high calcium level in the nutrition of rose tree would activate the biosynthesis of the cuticle. In conclusion, the whole of these results contributes to the knowledge of the disease and to the definition of a strategy for the selection of the character of Resistance to powdery mildew

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (186 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 173-180

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 17.05.241

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse. Bibliothèque universitaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T MF 130
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.