Différenciation de substances naturelles par diverses techniques analytiques : spectroscopie IRTF, CLHP / UV-visible / fluorimétrie et CPG / SM : application à l'étude d'échantillons officinaux et archéologiques

par Michael Hovaneissian

Thèse de doctorat en Chimie organique et analytique

Sous la direction de Catherine Vieillescazes.

Soutenue en 2005

à Avignon .


  • Résumé

    La valorisation du patrimoine de l'actuelle Université d'Avignon, a débouché sur l'étude de plusieurs échantillons provenant de la pharmacie Sainte-Marthe, historiquement présente sur le site. Les études théoriques et expérimentales réalisées au cours de ces travaux ont abouti à une meilleure compréhension de l'influence des liaisons hydrogène intramoléculaires au niveau du comportement spectroscopique et chromatographique de plusieurs colorants anthraquinoniques et indigoïques. Elles concernent également la différenciation des résines balsamiques végétales storax (Liquidambar spp. , Hamamelidaceae) et benjoin (Styrax spp. , Styracaceae), à l'origine de nombreuses confusions linguistiques, botaniques et chimiques. La formation de liaisons hydrogène, étudiée par modélisation moléculaire et spectroscopie IRTF, génère d'importants effets bathochromes sur les longueurs d'onde d'absorption situées dans le visible et conditionne la rétention des dihydroxyanthraquinones sur les phases inverses employées en CLHP. Les analyses réalisées par CLHP-UV-Visible-Fluorimétrie et CPG-SM ont participé à l'identification du lupéol, inhabituellement présent au sein du benjoin du Siam et mettent en évidence la possibilité d'adultération de plusieurs oléorésines aromatiques par de la dammar. La détection fluorimétrique constitue un outil analytique complémentaire de celle à barrette de photodiodes. En effet, l'existence de substances fluorescentes comme la purpurine pour les garances (Rubia spp. , Rubiaceae), le benzoate de coniféryle pour le benjoin du Siam ainsi qu'un composé de structure inconnue, potentiellement spécifique des storax liquides, favorise la différenciation des espèces et la caractérisation de traces, indétectables en UV, au sein d'échantillons contemporains et archéologiques. Enfin, les principales applications concernent la caractérisation de laques de garance parmi des échantillons archéologiques provenant d'un atelier d'artiste de Pompéi ainsi que l'évaluation de l'état de conservation des colorants organiques issus de l'ancienne pharmacie


  • Résumé

    The heritage valorization of the present University of Avignon brings to the study of several samples coming from the ancient pharmacy Sainte-Marthe. Theoretical and experimental studies lead to a better understanding of the influence of intramolecular hydrogen bonds on the spectroscopic and chromatographic behavior of several anthraquinonic and indigoic dyes. They also contribute to the differentiation of vegetal balsamic resins styrax (Liquidambar spp. , Hamamelidaceae) and benzoin (Styrax spp. , Styracaceae), at the origin of many linguistic, botanical and chemical confusions. The formation of hydrogen bonds studied by molecular modeling and FT-IR spectroscopy, generates important bathochromic effects on the absorption wavelengths located in visible range. It also determines the retention of dihydroxyanthraquinones on reversed phases employed in HPLC. The analyses realized by HPLC-PDA-Fluorimetry and GC-MS contribute to the identification of lupeol, unusually present in Siam benzoin resin. They also permit the detection of possible adulterations of several aromatic oleoresins by dammar. Fluorimetric detection represents an analytical complement of photodiodes array detector. Indeed, the existence of fluorescent compounds like purpurin in madder (Rubia spp. , Rubiaceae), coniferyl benzoate for Siam benzoin resin and an unknown compound probably specific of liquid styrax, facilitates the differentiation of the species and the characterization of small amount, undetectable in UV, in contemporary and archaeological samples. Lastly, principal applications relate to the characterization of madder lakes among archaeological samples coming from a Pompeian artist workshop and the evaluation of the conservation of organic dyes found in the ancient pharmacy

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (299 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 187-210

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 17.05.233

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse. Bibliothèque universitaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T MF 142
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.