Etudes par modélisation de l'oxydation et de l'autoinflammation d'alcanes et d'aromatiques purs et de mélanges à haute pression entre 600 et 1500 K : réduction de mécanismes détaillés : mesure de la formation des suies

par Ahmad Saylam

Thèse de doctorat en Chimie - Physique

Sous la direction de Rodolphe Minetti.

Soutenue en 2005

à l'Artois .

  • Titre traduit

    Modelling studies of the oxidation and autoignition of alkanes, aromatics, and their mixtures at high pressure between 600 and 1500 K : reduction of detailed mechanisms : measurements of the building up of soot


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La compréhension et la maîtrise des phénomènes de combustion demande un travail interactif d'expérience et de modélisation. Une description de ces deux modes de recherche couplés est un passage nécessaire de la mise en évidence de la complexité des phénomènes étudiés (Chapitres I et II). Cette complexité ne permet pas toujours d'élucider complètement la chimie d'oxydation des hydrocarbures. Une tentative d'améliorer la simulation des résultats expérimentaux d'un mécanisme d'oxydation de l'iso-octane montre cet échec (Chapitre III). L'oxydation d'un hydrocarbure peut mettre en jeu des centaines d'espèces et des milliers de réactions qui doivent être incorporées dans ces mécanismes détaillés. La nécessité de réduire ces mécanismes détaillés nous a logiquement conduit à élaborer une technique de réduction de ces mécanismes (Chapitre IV). Des mécanismes thermocinétiques prédictifs sont construits et validés sur des données expérimentales nouvelles et précédemment acquises au laboratoire Physicochimie des Processus de Combustion et de l'Atmosphère (PC2A) ou publiées (Chapitre V). Des techniques de diagnostic laser sont utilisées pour mesurer in situ des particules de suies et des HAP dans une flamme de méthane (Chapitre VI).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (379 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 269-294

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Artois (Béthune, Pas-de-Calais). Bibliothèque de Sciences appliquées.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2005 ARTO 0206
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.