Les complexes hybridogénétiques des grenouilles vertes méridionales : identification, distribution et adaptation à la temporarité (rana perezi-rana kl. grafi)

par Daf Ould Sehla

Thèse de doctorat en Biologie des organismes

Sous la direction de Thierry Lodé.

Soutenue en 2005

à Angers .


  • Résumé

    L’écologie des grenouilles vertes « méridionales » a été étudiée à travers le prisme de la comparaison des traits d’histoire de vie liés positivement à la fitness des têtards. Ce travail de recherche a consisté en 1) l’identification génétique des grenouilles, 2) l’évaluation de l’apport de la morphométrie dans l’identification morphologique et la mise en évidence de ces limites, 3) la distribution géographique de 5 taxons (R. Ridibunda, R. Lessonae, R. Perezi, esculenta et R. Kl. Grafi dans le sud de la France à travers l’étude de 9 populations et 4) l’étude des processus d’adaptation locales. L’électrophorèse des protéines a permis l’identification taxonomique des grenouilles (marqueurs spécifiques allozymiques) et a mis en évidence la présence de nouveaux allèles pour R. Perezi ; et R. Lessonae. A contrario, aucun trait morphologique des 24 variables et ratios mesurés ne permet de différencier entre les 5 taxons. Les moyennes présentent un chevauchement interspécifique et intraspécifique. En revanche, ce travail a mis en évidence que la variation écotypique masque les variations spécifiques. La présence de R. Lessonae dans le Sud de la France constitue une avancée dans les connaissances de la répartition géographique de cette espèce. De plus, une nouvelle zone de contact entre 2 complexes d’hybridation distincts, les systèmes P-G et L-E a été localisée dans un milieu temporaire dans le sud de la France. Les processus d’adaptation locale ont été mis en évidence par des protocoles expérimentaux permettant la comparaison des performances écologiques (mesure indirecte de la fitness) des taxons du complexe P-G à travers des traits d’histoire de vie comme le développement larvaire, la survie et le poids à la métamorphose dans le contexte de 2 types de milieux : temporaire et permanent. Nous concluons que les taxons de grenouilles vertes présentent des réponses spécifiques au niveau génétique et phénotypique (adaptation locale) aux variations des facteurs abiotiques et biotiques de l’environnement. Les individus de milieux temporaires présentent une meilleure fitness en comparaison avec leurs fratries de milieux permanents dans un contexte de milieu temporaire.


  • Résumé

    The ecology of the“southernmost” green frogs was studied by comparing the life history traits, which were found to be positively related to the fitness of the tadpoles. This research project mainly consisted of 1) the genetic identification of frogs, 2) the evaluation of the contribution of morphometry in the morphological identification and the analyses of these limits, 3) the geographic distribution of five taxa (R. Ridibunda, R. Lessonae, R. Perezi, R. Kl. Esculenta R. Kl. Grafi) in the south of France by studying 9 populations and 4) the study of the local processes of adaptation. The protein electrophoresis allowed the taxonomic identification of the frogs (specific allozymic markers) and the presence of new alleles for R. Perezi: and R. Lessonae was evidenced. On the contrary, of all the 24 variables and ratios measured, no morphological traits made it possible to differentiate between the 5 taxa. The averages indicate an interspecific and intraspecific overlapping. Although, this work clearly highlighted that the ecotypic variations masked the specific variations. The distribution of R. Lessonae in the South of France constitutes an improvement in the knowledge of the geographic distribution of this species. Moreover, one new of contact zone between 2 distinct complexes of hybridization, the P-G and the L–E systems, was localised in a temporary pond in the south of France. The local processes of adaptations were highlighted by experimental protocols which allow the comparison of the ecological performances (indirect measurement of fitness) of the taxa of the complex R. Perezi - R. Kl. Grafi, through life history traits like larval development, survival and weight at metamorphosis in 2 different types of environments: temporary and permanent. We, thus, conclude that the green frog taxa show/demonstrate specifics responses at genetic and phenotypical levels (local adaptation) to the variations of the abiotic and biotic environmental factors. However the tadpoles of the temporary environment present a better fitness when compared with their siblings of permanent environments in context of temporary ponds.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (162 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Angers. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.