Esthétique et idéologie chez Georg Lukács : évolution de l'oeuvre de jeunesse aux premiers écrits marxistes

par Raphaëlle Leclerc

Thèse de doctorat en Langues, civilisations et littératures étrangères

Sous la direction de Laurent Lepaludier.

Soutenue en 2006

à Angers .


  • Résumé

    L’étude embrasse l’œuvre de jeunesse de Georg Lukács (1885-1971), penseur hongrois, et de ses premiers écrits marxistes. Elle se concentre sur les rapports entre l’esthétique mise en place par le penseur et son orientation idéologique qui l’amène à revendiquer un engagment strictement marxiste. Il s’agit d’analyser comment ce critique littéraire de formation classique (idéalisme allemand) parvient à s’approprier méthode et contenu marxistes. Ses conceptions esthétiques premières subissent des modifications sans être pour autant remises en cause. L’apparent paradoxe d’une esthétique de droite associée à une éthique de gauche constitue le cœur de la recherche ainsi que la superposition d’une perspective révolutionnaire avec la notion de réalisme en littérature. Il semble en effet que seul le marxisme permet à Lukács de préserver l’autonomie de l’œuvre en particulier et de l’art en général, ainsi que la totalité du sens et la constitution des genres face à la modernité dissolvante du vingtième siècle. Si le marxisme n’inaugure pas de rupture brutale avec les présupposés du jeune essayiste, il considère cependant toujours plus l’art et la critique dans une perspective historique.


  • Résumé

    This study encomposses the youth work of Georg Lukács and his very first marxist writings, and focuses on the relationsships between his own aesthetics and his ideological orientation which leads him to claim a purely marxist commitment. The aim here is to analyse how this literary critic with a classical background (German idealism) manages to make his both marxist content and method. His very first aesthetic conceptions will admittedly change but never be questioned. The apparent paradox between a right-wing aesthetics and a left-wing ethics constitutes the care of his research along with the superimposition of a revolutionary perspective through the introduction of realism in literature. It seems indeed that marxism alone enables Lukács to preserve not only the autonomy of his work in particular and of art in general, but also the philosophical concept of totality and the genre separation of modernism. If marxism does not radically contrast with the presuppositions of the young essayist, it however views art and critique within a historical perspective.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (467 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 431-450

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Angers. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.