Etude sur la résistance à la sécheresse chez les pélargoniums et recours aux biotechnologies pour l'amélioration de cette caractéristique

par Anber Mahmoud Ahmed Hassanein

Thèse de doctorat en Biologie moléculaire et cellulaire végétale

Sous la direction de Noëlle Dorion.

Soutenue en 2005

à Angers .


  • Résumé

    Une étude de la résistance à la sécheresse des pélargoniums a été réalisée. Les P. X peltatum sont les plus tolérants alors que les génotypes aromatiques et P. X domesticum sont les plus sensibles. Les P. X hortorum ont une sensibilité variable. L'accumulation de sucres (saccharose et autres de poids moléculaire plus élevé) est caractéristique des génotypes tolérants. Deux méthodes de transformation ont été établies pour l'amélioration de cette caractéristique. A partir des disques foliaires, on obtient 100% de régénération chez P. Graveolens, P. X hortorum et P. Capitatum qui produisent respectivement 7,3, 8,3 et 11,4 plantes enracinées par explant, après 8 – 12 semaines de culture. L'efficacité de transformation via Agrobacterium tumefaciens, conduit à une efficacité de 146 % pour P. X hortorum et de 346 % pour P. Capitatum. La transformation a été confirmée par PCR, par le test GUS et l'analyse Southern-blot. A partir des protoplastes foliaires, la formation de cals a atteint 40% dont 83% donnent 2,6 plantes enracinées après 21 semaines. L'efficacité du transfert direct par électroporation est de 1,5 % de protoplastes électroporés. Finalement, une construction génétique contenant le gène 1-SST, isolé d'oignon, codant pour la biosynthèse des fructanes a été réalisée en utilisant la technologie Gateway en vue de l'amélioration de la résistance à la sécheresse.


  • Résumé

    Pelargonium drought resistance was studied. P. X peltatum genotypes were the most tolerant whereas the aromatic genotypes and P. X domesticum were the most susceptible. Variability was found in P. X hortorum. The accumulation of sucrose and other sugars of higher molecular weight characterized the tolerant genotypes. Two transformation methods were set up to improve drought tolerance. From leaf discs 100% of P. Graveolens, P. X hortorum and P. Capitatum explants produced respectively 7. 3, 8. 3 and 11,4 rooted plants per explant 8 – within 12 weeks. Efficiency of Agrobacterium tumefaciens-mediated transformation, reached 146% P. X hortorum and 346% for P. Capitatum. Transformation was confirmed by GUS assay, PCR and Southern-blot analysis. From leaf protoplasts, 40% of calli were formed from which 83% gave 2. 6 rooted plants within 21 weeks. These transformation efficiency was 1. 5 % of electroporated protoplasts giving. Finally, a genetic construct harboring 1-SST gene, isolated from onion and coding for fructan biosynthesis was made using the Gateway technology. This plasmid is ready to use for improvement of drought resistance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (177 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 154-177

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Angers. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.