Les écoles de dessin au XVIII° siècle : entre arts libéraux et arts mécaniques

par Agnès Lahalle

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Marcel Grandière.

Soutenue en 2005

à Angers .


  • Résumé

    Les écoles gratuites de dessin se développent dans la seconde moitié du XVIII° siècle. Publiques et laïques, elles sont aussi gratuites, financées par les autorités locales et parfois par des sources privées. Elles représentent la première forme d'un enseignement professionnel élémentaire. L'étude du dessin intéresse de nombreux métiers qui trouvent dans les écoles l'apport théorique complémentaire de l'apprentissage pratique acquis auprès d'un maître. Les finalités avancées par leurs fondateurs sont à la fois économiques et morales. Ces nouvelles institutions restent cependant ambiguës, hésitant entre arts mécaniques et arts libéraux. De ces derniers relèvent les leçons destinées aux amateurs d'art et aux artistes. Les professeurs sont eux-mêmes majoritairement issus d'une formation académique. La bivalence affichée entraîne une complexité des statuts institutionnels et des relations avec l'Académie royale de peinture et de sculpture, comme avec les métiers. Elle induit également une diversité des élèves qui fréquentent les écoles. L'existence des écoles de dessin telles que définies dans ce travail cesse en 1793, lorsque sont supprimées les académies.

  • Titre traduit

    The art schools during the XVIIIth century : between liberal arts and mechanical arts


  • Résumé

    The number of free Art schools increased during the second half of the XVIIIth century. Without any school fees, those secular state schools were always funded by local authorities and sometimes by private sources. Those schools represented the first kind of professional elementary teaching. Studying the art of drawing appealed to a large number of traders who considered those schools were giving the theoretical education which complemented the practical experience taught by the master. Their founders defended economic aims and moral aims as well. Yet those new institutions remained ambiguous, hesitating between mechanical arts and liberal ones. Among the latter, you can find lectures for art lovers and artists: most of the masters in charge of teaching the figure, the embossing and the model had an academic education. Teaching two subjects implied a certain complexity of the institutional statutes and relationships with the Royal Academy of painting and sculpture, as well as with craftsmen. It also implied a large diversity among the pupils who attended those schools. Those Art schools which included all the tasks mentioned above will disappear in 1793 when the academies are closed.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (573 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.471-489. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Angers. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2005ANGE0003
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.