Renouvellement social et immobilités en périurbain : le cas de l'aire métropolitaine marseillaise

par Nicolas Luxembourg

Thèse de doctorat en Aménagement de l'espace, urbanisme

Sous la direction de Daniel Pinson.

Soutenue en 2005

à Aix-Marseille 3 .


  • Résumé

    Une conjonction de facteurs (économique, héliotropique, symbolique) fait que l'aire métropolitaine marseillaise jouit d'une attractivité résidentielle particulièrement dynamique. Le périurbain et ses villas situés entre Aix-en-Provence et Marseille sont notamment très recherchés par les ménages qui viennent s'installer dans le Sud. Alors que ce périurbain s'était formé jusque-là par la re-localisation de ménages populaires marseillais, depuis les années 1990, l'arrivée de ménages appartenant à la haute classe moyenne entraîne un renouvellement social de la population, une forte hausse des prix de l'immobilier et des blocages résidentiels. Ce sont ces blocages résidentiels, que nous appelons " immobilités ", qui sont analysés dans ce travail de thèse. Les immobilités sont abordées sur le plan des catégories sociales et générationnelles ainsi que sur le plan des modes culturels d'habiter. Ceci dans le but de révéler, au final, la part de frustration individuelle que comporte un territoire périurbain basé sur la mobilité (résidentielle, quotidienne, sociale).


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (276-13 f.)
  • Annexes : Bibliogr.f.268-271

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de droit, science politique et économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : AIX TD 2426/A-C
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.