Masques photométriques et détection des transits planétaires dans le cadre de la mission Corot

par Pascal Guterman

Thèse de doctorat en Optique, image et signal

Sous la direction de Pierre Barge.

Soutenue en 2005

à Aix-Marseille 3 .

  • Titre traduit

    Photometric Masks and Transits Detection : for the Corot mission


  • Résumé

    Le mini-satellite Corot lancé en 2006 utilisera la méthode des transits : Une exoplanète signe son passage devant l'étoile par une brève baisse de flux inférieure au millième. La stabilité et continuité de mesure seront assurées sur 150 jours pour 60. 000 étoiles afin d'augmenter le nombre de configurations favorables. La photométrie d'ouverture intègre chaque flux dans un masque de lecture adapté aux multiples bruits, limité à 250 formes différentes pour 12. 000 cibles. J'ai étudié des méthodes autorisant cette réduction sans perte notable de signal à bruit. Le tri efficace de masques aléatoires s'avère la plus satisfaisante. Pour la détection, j'ai développé une méthode qui rehausse le contraste des transits en éliminant les composantes des effets collectifs et de certains artefacts. Après détection temporelle les systématiques sont identifiées, même celles d'origine et de poids inconnus. On fait émerger de nouvelles détections en jaugeant la dispersion autour de ces composantes.


  • Résumé

    The Corot mini-satellite to be launched in 2006 uses the transits method : An exoplanet signs its crossing in front of its star by a short drop in light curve with amplitude smaller than 1 per 1000. The stability and continuity of measurement will be ensured over 150 days for 60. 000 stars in order to increase the number of favorable configurations. The aperture photometry integrates each star flux inside a reading mask adapted to all noises, but limited to 250 different shapes for 12. 000 targets. I studied methods allowing to lead this reduction keeping low S/N loss. The sorting of random masks appears to be the most efficient. For detection, I developed a method to raise the contrast of transits by eliminating components of collective effects and of some artifacts. After temporal detection the systematics are identified, even those of unknown origin and weights. Then new detections arise by assessing dispersion around these components.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (158 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 153-158

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Saint-Jérôme). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 3299
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.