Interactions de deux sources continentales, naturelle et anthropogénique, sur les caractéristiques physico-chimiques et biologiques du milieu marin de Batroun au Liban Nord (Méditerranée Orientale)

par Milad Fakhri

Thèse de doctorat en Sciences de l'environnement marin

Sous la direction de Jean-Claude Romano.


  • Résumé

    L'influence des rejets directs de l'usine chimique de Selaata et celle de la rivière saisonnière Al-Jaouz sur les eaux côtières de Batroun (Nord Liban, Méditerranée Orientale), ainsi que leurs interactions, sont à la base de cette étude pour mesurer leurs impacts sur un environnement marin oligotrophe. Pour suivre les variations spatiales et temporelles à grande et petite échelles des paramètres physico-chimiques, biogéochimiques et biologiques, plusieurs stratégies d'échantillonnage ont été utilisées pendant 26 mois de mai 2001 à juin 2003 sur l'eau de surface : réseau de stations fixes, mesures en continu à haute fréquence d'enregistrement, variations diurnes (12 heures) en un point fixe, radiale perpendiculaire à la côte, expériences de la drogue dérivante. Ces études ont été complétées par celles de sédiments (milieu plus intégrateur des variations à long terme) en surface et en profondeur. Dans l'eau, la signature (orthophosphates, pH, eaux plus chaudes) de l'usine est marquée en permanence. Elle est très forte à son voisinage, et se dilue mais reste repérable dans toute la zone d'étude. Il y a une bonne concordance entre les moyennes annuelles des valeurs de l'eau de surface et la composition des sédiments, ce qui confirme cette permanence. Au contraire, la signature (nitrates, dessalure, eaux plus froides) de la rivière est saisonnière. L'interaction de ces deux influences sur les eaux côtières et leur extension spatiale varient en fonction de leur débit propre, mais aussi du régime des vents comme le montrent les différentes stratégies de mesures utilisées. Sur le plan biologique, au voisinage de l'usine, on constate une chute des effectifs phytoplanctoniques et de la chlorophylle a, ainsi que des déformations morphologiques, mais sur l'ensemble de la zone, la poussée printanière reste très marquée, en particulier près de l'embouchure de la rivière Al-Jaouz (source de nitrates). Par comparaison avec d'autres eaux côtières libanaises, celle-ci a donc un effet fertilisant qui ne semble pas inhibé par l'impact de l'usine. En revanche, le reste de l'année, les très forts apports permanents en orthophosphates ne provoquent pas de poussée, conséquence sans doute de la température et des faibles teneurs en nitrates. Au niveau benthique, les indicateurs biologiques utilisés (méiofaune et chlorophylle a) montrent que l'effet de l'usine est très limité dans l'espace dans les sédiments des stations situées en face du rejet nord-ouest.

  • Titre traduit

    Interactions of two continental sources, natural and anthropogenic, on the physico-chemical and biological caracteristics of the marine region of Batroun in North Lebanon (Oriental Mediterranean)


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    This study is based on both influences of the direct discharges of Selaata chemical plant and of Al-Jaouz seasonal river on Batroun coastal water (North Lebanon, Eastern Mediterranean), and on their interactions to measure their impacts on an oligotrophic marine environment. In order to follow the spatial and temporal variations at big and small scales of the different physico-chemical, biogeochemical and biological parameters, many sampling strategies were used during 26 months (from May 2001 till June 2003) on surface water: a classical strategy of a network of fixed stations, continuous measurements at high frequency, diurnal variations (12 hours) at a fixed point, a perpendicular radial to the coast, experiments of the buoyant drogue. These measurements were completed with sediments studies (a more integrated medium for long term variations) in surface and in depth. In water, the signature (orthophosphates, pH, warmer water) of the chemical plant is permanently marked. It is so strong in its vicinity; it is diluted but well detected in the whole area of the study. Strong agreements, between the annual mean values of surface water and the sediments compositions, confirm this permanence. But the signature (nitrates, water dilution, cooler water) of Al-Jaouz River is seasonal. The interaction of these two influences on coastal water and their spatial extension vary in function of their own flow, and also on wind conditions, like it was found in the different adopted strategies. On the biological plan, a decrease in phytoplankton density and chlorophyll a concentrations is noticed in the proximity of the plant, accompanied with morphological deformation. But, all the area shows a well marked spring blooming, in particularly in front of Al-Jaouz River (source of nitrates). In comparison with other Lebanese coastal waters, the river has a fertilising effect not inhibited by plant's impact. On the other hand, the permanent and strong enrichment of orthophosphates during the remaining of the year doesn't cause cells proliferation, and this is due to the influence of temperature and the low concentrations of nitrates. At benthic level, the biological indicators used (méiofaune and chlorophyll a) show that the effect of the chemical plant is spatially limited to the sediments of stations located in front of the north-western emissary.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (274 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : p.248-261

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Aix-Marseille (Marseille. Luminy). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 43345

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 05 AIX2 2085
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.