Contribution à l'étude des paysages sportifs

par Aurélien [Laurent, Bernard] Niel

Thèse de doctorat en Sciences du mouvement humain

Sous la direction de Jean Griffet et de Olivier Sirost.


  • Résumé

    Ce travail a pour but d'introduire le concept de paysage dans la saisie du rapport entre les sportifs et l'espace qu'ils investissent. Complétant l'analyse territoriale, que nous présentons dans un premier temps, les réflexions sur les paysages des sportifs permettent de toucher aux modes de valorisation de l'espace. Apparu au début du XVe siècle par le biais du monde artistique, le paysage est une notion complexe et évolutive qui intéresse aujourd'hui un large spectre de chercheurs (géographes, archéologues, historiens, philosophes ou sociologues). Parmi les grands axes de recherche qui se développent autour de l'objet, nous retenons plus particulièrement le courant "expérientiel". Celui-ci vise à rétablir le rôle de l'expérience in situ dans la définition du paysage. Il rappelle l'importance du contexte humain dans sa construction. Devant le peu de crédit accordé à la notion dans le domaine des études sur le sport, notre objectif est d'étudier la façon dont les sportifs sensibilisent l'espace. Cette sensibilisation s'actualise selon nous au travers du concept de paysage. Dès lors, nous émettons l'hypothèse générale que les sportifs, de par la nature de leur activité, fournissent de nouveaux modes d'appréciation du paysage. Le corps immergé dans la nature participe aujourd'hui activement à sa définition. Par le biais du sport, un savoir sensible s'établit, basé sur la propre expérience kinesthésique de l'individu. Il y aura alors autant de paysages que d'activités se déroulant en leur sein.

  • Titre traduit

    Contribution to the study of sportsmen's landscapes


  • Résumé

    The aims of this study is to introduce the concept of landscape when analysing the relationship between sportmen and their space. By complementing territorial studies, that we first of all present, thoughts on sportmen's landscapes clarify the ways they use the space. From as early as the XVe century the notion of landscape has evolved in a complex way so much so that it now interests a wide spectre of researchers (geographers, archeologists, historians, philosophers or sociologists). Among the main lines of research that examine this concept, we particularly focused on the role of experience. Our approach aims to reinstate the role of in situ experience in the definition of landscape. It reemphasizes the importance of the human context. Faced with the lack of interest within the field of sports'studies, our goal is to analyse the ways in which sportmen are sensitive to space. This sensitization can be encapsulated int he concept of landscape. From this standpoint, we make the general assumption that sportmen, because of the nature of their activity, generate new ways of assessing landscape. Through sport, a sensitive knowledge base has been established, which is based upon the individual's kinaesthetic experience. It can be said that there are as many different landscapes as activities that take place within them.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (250 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : f.212-239. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Aix-Marseille (Marseille. Luminy). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 43330
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section des sciences et techniques des activités physiques et sportives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TX 2005.MON-6
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Médecine.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TX 2005.MON-6
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.