Les épilepsies humaines associées à d'autres pathologies cérébrales : identification d'un gène responsable d'une épilepsie rolandique et d'un trouble du langage

par Patrice Roll

Thèse de doctorat en Biologie des eucaryotes. Génétique médicale

Sous la direction de Pierre Szepetowski.

Soutenue en 2005

à Aix Marseille 2 .


  • Résumé

    L'épilepsie est une des maladies neurologiques les plus fréquentes. Les troubles du langage, également très fréquents, touchent 2 à 7% des enfants entrant à l'école. Dans l'épilepsie rolandique, le langage mérite une attention particulière, les décharges épileptiques impliquant les aires périsylviennes du langage. Un gène responsable d'une dyspraxie orale et de la parole associée à une épilepsie rolandique a été localisé en Xq21-q22. La mutation causale a été identifiée dans le gène SRPX2, codant pour une protéine sécrétée à domaines sushi. Cette mutation crée un site de N-glycosylation. Dans des cellules en culture, la protéine mutante est N-glycosylée et, soit sécrétée, soit retenue dans le RE et ubiquitinylée. Dans le cerveau de l'homme adulte, SRPX2 est exprimée dans les neurones de l'aire rolandique. Dans le cerveau murin, l'expression de Srpx2 apparaît dans les neurones à la naissance. Ainsi, SRPX2 serait un facteur moléculaire essentiel du langage au niveau de l'aire rolandique

  • Titre traduit

    The human epilepsies associated with other cerebral diseases : identification of a gene implicated in rolandic epilepsy and language impairments


  • Résumé

    Epilepsy is one of the most common neurological diseases (1-4%). Language impairments are very frequents, affecting 2-7% of children entering school. Language processing deserves particular attention in rolandic epilepsy as discharges involve the perisylvian language areas. A gene for oral and speech dyspraxia associated with rolandic epilepsy was mapped at Xq21-q22. Systematic screening identified the disease-causing mutation within the SRPX2 gene encoding a secreted sushi-repeat containing protein. The mutation created a N-glycosylation site. In cultured cells, mutant SRPX2 protein was N-glycosylated and either secreted, or retained in the endoplasmic reticulum as ubiquitin-linked derivatives. In the human adult brain, SRPX2 was expressed in neurons of the rolandic area. In the murine brain, Srpx2 protein expression appeared in neurons at birth. Altogether, our data identify SRPX2 as an important molecular agent of language processing in the rolandic area

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 151-[79] f.
  • Notes : Thèse confidentielle jusqu'en janvier 2007
  • Annexes : Bibliogr., p. 115-149

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Timone). Service commun de la documentation. Bibliothèque de médecine - odontologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2005/AIX2/0653Ubis
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 7253
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2016-001635
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.