Supervision de l'action et détection de l'erreur dans les activités sensori-motrices chez l'homme : études comportementales et électrophysiologiques

par Sonia Allain

Thèse de doctorat en Sciences de la vie, de la Terre et de l'environnement. Sciences de la vie et de la santé. Neurosciences

Sous la direction de Frank Vidal.


  • Résumé

    Dans les activités sensori-motrices, c'est à partir de situations de temps de réaction où les sujets commettent des erreurs, qu'a émergé l'idée selon laquelle le système nerveux est doté d'un " contrôle d'exécution ". Ce contrôle reposerait en partie sur un système superviseur chargé d'évaluer la qualité du traitement de l'information, de détecter les anomalies et de déclencher des ajustements de la performance. En couplant l'analyse de la performance, à l'utilisation d'indices électrophysiologiques (électromyographiques et électroencéphalographiques), nous avons tenté de définir les propriétés de ce système superviseur et de préciser les limites de certains modèles visant à rendre compte de son fonctionnement. Ainsi, ce système est aussi bien impliqué dans la supervision évènementielle (erreurs sur le " quoi "), que dans la supervision temporelle (erreurs sur le " quand "), ce qui en fait un processus générique d'évaluation de la performance. Par ailleurs, nous montrons qu'en se servant d'informations internes (sorte de simulations des résultats escomptés de l'action), ce système est capable d'ajuster la performance en temps réel. La fonction du contrôle d'exécution serait donc de détecter, d'inhiber et surtout de corriger une certaine proportion d'erreurs avant même qu'elles ne se produisent. Or certaines conditions expérimentales semblent perturber ce contrôle. Ainsi, la performance pourrait être altérée par deux mécanismes indépendants : soit le fonctionnement de la chaîne de traitement de l'information pourrait être directement affecté (ce qui est bien admis jusqu'ici), soit l'efficacité du système superviseur et / ou des mécanismes de correction serait modifié

  • Titre traduit

    Action monitoring and error detection in sensori-motor activities in man behavioral and electrophysiological studies


  • Résumé

    The idea according to which the central nervous system is endowed with an “executive control” system has emerged from studies of errors in reaction time tasks. This control would rely in part on a supervisory system monitoring information processing operations. This system would detect defaults and trigger performance adjustments. Associating performance analyses and electrophysiological (electromyographic and electroencephalographic) indices, we tried to define the properties of the supervisory system and to evaluate the models accounting for the mechanisms on which it relies. This system seems to be involved in “event monitoring”, as well as in “temporal monitoring”. Therefore the supervisory system is a generic process of performance monitoring. Moreover, we showed that this system can use internal information (a kind of simulation of the expected results of action), in order to adjust performance on-line. The role of the executive control would be to detect, to inhibit and, overall, to correct a significant proportion of errors, even before they occur. Now certain experimental conditions seem to disturb this control. Then, performance might be altered by two independent mechanisms: either the information processing operations or the efficiency of the executive control could be impaired.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (Pagination multiple)
  • Annexes : Bibliographie p. 213-221

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. St Charles). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de sciences lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.