Représentations sociales de l'insécurité en milieu urbain

par Anthony Garoscio

Thèse de doctorat en Psychologie sociale

Sous la direction de Jean-Claude Abric.

Soutenue en 2005

à Aix Marseille1 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Social representations of insecurity in urban environment


  • Résumé

    Notre travail part du constat suivant : ce n'est pas dans les quartiers où il y a le plus de délinquance que les gens se sentent le plus en insécurité. Notre hypothèse est que le sentiment d'insécurité dépend de facteurs plus subjectifs, comme la représentation sociale de l'insécurité. Nous avons réalisé trois études de terrain mettant en évidence : 1) un lien entre sentiment d'insécurité et représentation sociale de l'insécurité ; 2) pas d'effet du type de quartier d'habitation sur la structure de la représentation ; 3) un effet du niveau de victimation indépendamment du type de victimations subies, entraînant une hausse significative du sentiment d'insécurité chez les multi-victimes ainsi que l'apparition de cristallisations sur des groupes sociaux, le glissement de la notion de peur et la sensibilisation aux dégradations du quartier comme structurant la représentation de l'insécurité ; 4) l'existence d'une zone muette dans la représentation de l'insécurité, constituée d'éléments contre-normatifs.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (155-LV f)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. ff. 148-155. Index.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.