Caractérisation d'un groupe d'épaves antiques de Méditerranée présentant un assemblage des membrures par ligatures végétales : approche architecturale et paléobotanique

par Stéphanie Wicha

Thèse de doctorat en Espaces, cultures et sociétés, archéologie

Sous la direction de Patrice Pomey et de Frédéric Guibal.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Characterization of a group of ancient Mediterranean shipwrecks with sewing assembly system : architectural and paleobotanical approach


  • Résumé

    L'objectif de cette étude est de caractériser, d'un point de vue architectural et paléobotanique, un ensemble de navires antiques datés du 3ème s. Av. Au 1er s. Ap. J. -C. Et découvert en Méditerranée occidentale. Ces navires possèdent comme signature architecturale commune l'utilisation conjointe de deux systèmes d'assemblages différents. Un premier, largement diffusé en Méditerranée antique, sert à la liaison des bordés ; des tenons sont insérés dans des mortaises puis sont chevillés. Un second, plus original, concerne les membrures qui sont maintenues au bordé grâce à des boucles végétales bloquées en place par des gournables. Cette originalité technique place ces navires en marge de la longue tradition des bateaux cousus, mais aussi de celle par tenons-mortaises-chevilles et/ou clous (pour la membrure). Cette nouvelle tradition méritait donc d'être définie techniquement, géographiquement et historiquement. Dans cette perspective les vestiges des épaves ont servi de support à l'analyse architecturale et les pièces de bois, les ligatures et les poix ont permis d'effectuer des études de type xylologique, dendrochronologique, dendromorphologique, parasitologique, palynologique, et de chimie organique. Cette approche pluridisciplinaire a permis de préciser les ressemblances et dissemblances entre ces navires qui appartiennent à plusieurs types architecturaux. Mais également d'appréhender les différents contextes de construction liés aux espaces de navigation, et d'émettre des premières hypothèses quant aux origines géographiques de ces épaves.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (405 f.)
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. ff. 397-398.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.