La production des occlusives dans la maladie de Parkinson

par Julie Locco

Thèse de doctorat en Langage et parole

Sous la direction de Noël Nguyen.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La maladie de Parkinson est caractérisée par une réduction de l'activité motrice. Les désordres qui se répercutent au niveau de la production de la parole prennent la forme d'une dysarthrie hypokinétique. Toutes les composantes de la production de la parole peuvent être perturbés par la dysarthrie ; respiration, phonation, articulation, nasalisation et prosodie. A travers l'observation de données acoustiques et aérodynamiques, notre étude se concentre uniquement sur les aspects articulatoires de la parole parkinsonienne. Notre corpus permet l'analyse des données acoustiques et aérodynamiques des occlusives bilabiales /p/ et /b/ du français chez 10 parkinsoniens, 5 sous traitement médicamenteux et 5 sous traitement chirurgical, dans les deux conditions thérapeutiques Off et On. Nos résultats proposent un nouveau regard sur les phénomènes de spirantisation et d'altération du voisement des occlusives de la parole dysarthrique décrits antérieurement par de nombreux travaux.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (339 p.)
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. pp. 296-306. Index.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.