Recherche sur l'identité culturelle et la conscience linguistique dans la créativité lexicale du français seconde langue au Congo : essai d'analyse dans le cadre d'une sémiolinguistique de l'altération

par Jean-Michel Nzikou

Thèse de doctorat en Langage et parole

Sous la direction de Ambroise Queffélec.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    ˜A œsurvey of the cultural identity and the linguistic awareness of lexical creativity in French as a second language in Congo : s semiolinguistic approach to alteration


  • Résumé

    Cette thèse vise à décrire la situation sociolinguistique du Congo-Brazzaville en prenant le pouls de la langue française qui au contact des langues congolaises est en cours "d'indigénisation". Cette indiénisation se lit à travers les modalités "buissonnièrse" d'appropriation du français par les Congolais. La créativité et les innovations langagières - les variances et les formes d'hétérogénéité - qui en découlent ne seraient qu'une des multiples manifestations de cette indigénisation. L'originalité de cette thèse repose par ailleurs sur la lecture-analyse des particularités lexicales du français langue seconde au Congo qui s'inscrit dans le cadre d'une sémiolinguistique de l'altération. Cette lecture-analyse se propose d'introduire sur le plan heuristique une perspective qui axe l'étude des écrits francophones congolais sur les différentes formes d'hétérogénéité et de variance textuelle. Prenant appui sur le cas de l'écriture journalistique de quelques hebdomadaires, l'auteur y montre à quel point ces écrits en langue française ne sauraient être dissociés de la langue première du scripteur, ni de celle des lecteurs, ni de la vision du monde qu'elle véhicule. Ces écrits faits de fragments de langue maternelle fonctionnent comme un "palimpseste", une "ré-écriture" d'une culture d'expression orale. Et la langue qui en découle se caractérise par une grande disponibilité sémantique. En guise d'ouverture, l'auteur plaide pour un modèle d'intelligibilité s'inspirant des travaux de Bakhtine, Barthes, Genette et Peytard. La thèse comprend également un inventaire lexical du français au Congo couvrant la période de 2002 à 2005.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (797 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. pp. 671-775. Index.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.