La dette à la mère : injonction et psychose

par Laurence Paumier-Bidault

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Jean-Jacques Rassial.


  • Résumé

    La dette à la mère est contractée du fait de la naissance. Elle se déroule selon les temps décrits par Mauss : donner, recevoir et rendre. La mère va s'adapter à l'enfant et lui faire des dons structurants : il va ou non les accepter, les recevoir et les positiver. Le premier don correspond à la naissance, première séparation d'avec la mère, première castration en référence aux castrations symboligènes décrites par Dolto. Cette séparation va amener l'enfant à différentes identifications qui conduisent Freud à considérer le moi tel un récapitulatif historique des choix d'objets auxquels il va s'identifier. Le surmoi et l'idéal du moi vont ainsi se constituer et être le soutien de la reconnaissance des dons et de la dette. Cette reconnaissance va amener l'enfant à s'inscrire dans la suite des générations et à rendre à la génération suivante les dons qui lui ont été faits. Mais lorsque la mère enjoint l'enfant à rendre directement cela va perturber sa construction en tant que sujet.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (469 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. pp. 447-454

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.