Destins narratifs de l'acte criminel : "Pour une psychanalyse des contes de faits"

par Christophe Prat

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Benjamin Jacobi.


  • Résumé

    Que deviennent les crimes une fois versés dans la parole, dans ce temps d'après coup qu'est la peine ? Comment leurs auteurs, à travers le "flot de la narration", vont-ils pouvoir faire oeuvre de réappropriation subjective de leur geste ? De quelles fonctions ce travail de la narration, à travers les différentes variations, structurations, ratés du récit de crime, va-t-il relever, pour se constituer en authentiques "contes de faits", infiltrés par l'imaginaire et la problématique du sujet ? Plutôt que dresser une "analyse de contenu" des récits de crime, la méthode qui sera proposée consistera à la fois à replacer le récit au sein de son intertextualité pénale (ces récits fortement contextualités ne sont pas isolables des autres récits du sujet au fil du processus judiciaire), d'en considérer les différents effets de variations, de falsications, d'ambiguïtés, actualisés dans la rencontre psychologue/criminel et déployés au fil de la peine.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (361 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. pp. 357-360

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.