Les enfants instables : entre Ravage et Saccage : psychopathologie de l'enfant instable ou/et hyperactif et de sa famille

par Gilbert Levet

Thèse de doctorat en Psychopathologie clinique et psychanalyse

Sous la direction de Roland Gori.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Enfant "instable", "hyperactif", "TDAAH", "opposant avec provocation", "antisocial", etc. Nous proposons de considérer ces enants non pas come réduits à un comportement, mais comme les fruits des discours parentaux. Dans les familles d'enfants instables, l'aversion pour l'autre sexe règne. Les pères d'enfants instables semblent d'une insoutenable légèreté : ils ne soutiennent ni une position paternelle ni une position maritale ; ils sont, au mieux, des frères jaloux de leur ils, et mettent la fille "dans le même sac" que la mère. Les mères d'enfants instables sont, dans un premier temps, de "suffisamment bonnes mères". Mais bien vite, cet enfant parle et manifeste sa sexuation, ce qui est un élément déclencheur chez ces mères : si l'enfant est une fille, l'effet de mise en miroir narcissique captivera la petite fille ; c'est le "Ravage" concept créé par Lacan. Si l'enfant est un garçon, la modalité masculine de l'être sera particulièrement insupportable à la mère. Elle assignera à son fils, cause de son malheur comme l'est déjà le père, une position de mauvais objet ; nous proposons d'appeler "Saccage" les effets dévastateurs de ces discours parentaux sur le garçon.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (293 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. ff. 274-293

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.