L' eau, le vin et l'ivresse dans le théâtre européen des années trente

par Marie Delbos-Janet

Thèse de doctorat en Lettres modernes

Sous la direction de Elisabeth Rallo-Ditche.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Water, wineand drunkness inthetheater of the thirties


  • Résumé

    Depuis "Les Bacchantes" d'Euripide, Dionysos incarne l'inattendu au théâtre. Surgissant brusquement, il stimule les désirs secrets, rappelle la nécessité de les vivre pour exister individuellement : le dionysisme propose une pratique du collectif, équilibrant la notion de l'individuel, fondamentale à la cohésion sociale. L'ivresse, protéiforme, permet d'accèder à cette union. Dans le théâtre du XXe siècle se manifestent l'impossibilité d'accepter un collectif tolérant et la tendance à réprimer, souvent fatale pour l'individu. Claudel, Giraudoux, Garcia Lorca et Boulgakov ont mis en scène des aspects de cette ambivalence explosive entre individuel et collectif. L'analyse des discours montre l'importance du vocabulaire et inversement du silence dans un monde aux totalitarismes émergeants. Sublimation des désirs ou transcendance amènent le personnage à dépasser ses propres limites et souvent sa frustration, l'aidant parfois à atteindre l'union avec Dieu, ou la paix de l'esprit.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (591 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. pp. 581-591

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.