Les mains errantes de la nature : la reprise picturale du visible par Cézanne

par Jean-Marc Colrat

Thèse de doctorat en Histoire et cultures de l'Europe méditerranéenne

Sous la direction de Claude Massu.

Soutenue en 2005

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Faculté des lettres et sciences humaines (1969-2011) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Pourquoi des images peintes ? Pour "joindre les mains errantes de la nature" répond Cézanne, nouant ses mains l'une dans l'autre. Cette intention donne sa perspective à cette thèse essentiellement consacrée à l'oeuvre peint de Cézanne. Elle désigne l'image picturale comme lieu de reprise du visible. La première partie est une histoire de la critique cézanienne et revalorise la fiabilié du témoignage de Gasquet. Elle montre que la perspective adoptée se démarque du formalisme moderniste et de la phénoménologie, esthétiques majeures du XXe siècle, qui se sont inventées en inventant leur Cézanne. Cette historiographie est donc aussi un examen critique de ces deux théories dans leur moment natif. La seconde partie décrit la reprise picturale à l'oeuvre. Elle met en avant quatre phases : les portraits peints vers 1895, les scènes imaginaires vers 1876, les commencements - particulièrement les scènes peintes sur les murs du Jas de Bouffan - et les "Grandes Baigneuses". L'idée d'un tournant impressionniste vers 1873 et la périodisation habituelle sont récusées, en même temps que Delacroix et Rubens cessent d'être envisagés seulement comme des sources iconographiques. On voit alors que la reprise picturale cherche à joindre toujours plus la totalité du visible sur le corps de la toile, mais aussi à nouer ce corps total à l'oeil de Cézanne. La troisième partie s'interroge sur le sens de ce projet paradoxal, et cesse de regarder l'oeuvre par son intention déclarée pour comprendre comment des images peuvent naître de ce projet iconicide où l'oeil s'aveuglerait à l'instant où, touchant la toile il serait au contact de tout le visible. Une théorie de l'imaginaire dans la sensation, de la spatialité de l'inconscient et du narcissisme, inspirée par le psychanalyste Sami-Ali, propose une réponse et donne une place inédite à un paravant peint par Cézanne, premier numéro du catalogue raisonné. Au-delà l'oeuvre d'art, elle esquisse un sens pour la reprise mimétique du visible par l'image

  • Titre traduit

    Wandering hands of nature : the mending of visible by Cezanne


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par PUPS à Paris

Cézanne : joindre les mains errantes de la nature


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (449 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. ff. 433-435. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines (Fenouillères).
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/3265
  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MF-2073
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par PUPS à Paris

Informations

  • Sous le titre : Cézanne : joindre les mains errantes de la nature
  • Dans la collection : Art'hist
  • Détails : 1 vol. (518 p.)
  • ISBN : 978-2-84050-913-4
  • Annexes : Notes bibliogr.. Bibliogr. p. 453-503. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.