Une Algérie noire ? : traite et esclaves noirs en Algérie coloniale : 1830-1906

par Raëd Bader

Thèse de doctorat en Monde arabe, musulman et sémitique

Sous la direction de Robert Ilbert.

Soutenue en 2005

à Aix Marseille 1 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    ˜A œblack Algeria ? : trade and black slaves in colonial Algeria, 1830-1906


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    En Algérie, l'esclave, c'est tout simplement "le nègre". Malgré la multitude de documents abordant ce thème, il est rare d'y retrouver ce mot. On parle de "nègre", de "noir" ou de "domestique", sauf lorsque l'on veut insister sur le mauvais traitement dispensé par un maître : la victime est alors un "esclave". Dans les temps modernes, l'Afrique du Nord n'a pas cessé dêtre un débouché pour la traite des noirs. Les esclaves noirs des deux sexes ont continué, jusqu'aux premières années du 20ème siècle, à y être introduits sous la forme d'une importation clandestine à partir du moment où la traite ouverte en provenance de Tombouctou et la vente publique sont devenues impossibles. Ce travail s'est voulu avant tout d'histoire sociale, politique et des fois militaire, pafois au jour le jour. Il a fallu combiner des renseignements fragmentaires tirés surtout des sources divers, en langue arabe comme en français. Ce travail s'ordonne autour d'une question principale, quelle est la signification et la spécificité de l'esclavage en Algérie ?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (365 f.)(116 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. ff. 343-361. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.