Rites et mobiliers funéraires dans les nécropoles romaines en Italie du Ier au IIIe siècle de notre ère

par Agnès Bonnet

Thèse de doctorat en Archéologie

Sous la direction de Jean-Paul Morel.

Soutenue en 2005

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Faculté des lettres et sciences humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    Cette étude s'appuyant sur une base de données, tient compte d'un questionnement des achéologues : Qu'elles sont les diverses pratiques funéraires rencontrées dans les nécropoles en Italie aux trois premiers siècle de l'Empire ? En plaçant le mort au centre de ces recherches, l'analyse propose d'examiner dans une première partie les différentes nécropoles retenues pour l'élaboration de la base de données. Ces choix sont expliqués par un accès à la documentation et par un souci de répartition géographique dans les diverses provinces italiennes. La seconde partie s'attache à définir les divers rites funéraires pratiqués, leur origine et dresse un état des lieux des nombreuses structures funéraires employées. La troisième partie engage à regarder les différents objets constituant le mobilier funéraire afin de mettre en évidence des disparités en fonction de la situation géographique et chronologique du complexe, de l'âge, et du sexe du défunt.

  • Titre traduit

    Burial practices and grave furnishing in roman Italy : (1st-3rd century A.D.)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (613 f.)(185 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. ff. 552-612. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.