Enseignement à distance : stratégie alternative d'amélioration de l'accès à l'enseignement supérieur en République de Guinée

par Djénabou Baldé

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Louis Marmoz.

Soutenue en 2004

à Versailles-St Quentin en Yvelines .


  • Résumé

    Depuis son accession à l'indépendance en 1958, la République de Guinée a connu trois régimes politiques. Sous la première République, plusieurs réformes éducatives furent entreprises pour promouvoir la démocratisation de l'enseignement. Lors de l'instauration de la seconde République en 1984, les nouvelles autorités guinéennes, réalisant les graves distorsions du secteur éducatif et sa non-viabilité financière, adoptèrent une nouvelle politique. L'objectif de démocratisation de l'enseignement supérieur ne fut pas remis en cause mais le nombre d'établissement diminua de façon drastique. Des conditions d'accès plus sélectives entraînèrent une baisse des effectifs étudiants. Le présent travail de recherche est né du constat de l'incapacité structurelle de l'Etat guinéen à satisfaire une demande d'enseignement supérieur de plus en plus forte. Il vise à proposer une solution complémentaire basée sur l'enseignement à distance préservant et même améliorant la qualité de l'enseignement dans un contexte de pénurie de ressources. Après une première réflexion sur l'enseignement à distance, une étude approfondie du contexte socio-économique et éducatif de la Guinée a permis de mieux appréhender les besoins face à une demande d'élargissement de l'accès à l'enseignement supérieur. De cette analyse est née l'idée du projet de création d'un Centre Mutualisé d'Enseignement Supérieur à Distance qui fédérerait les anciens établissements, pour offrir de meilleures possibilités d'accueil et des formations diversifiées en cohérence avec les besoins et les perspectives socio-économiques du pays.

  • Titre traduit

    Distance learning : alternative strategy improving a popular access to higher education in Republic of Guinea


  • Résumé

    Since its independence in 1958, the Republic of Guinea has experienced three regimes of government. During the First Republic, many reforms were introduced to promote the democratisation of education. Following the inauguration of the Second Republic in 1984, the new authorities identified serious distortions in the education sector with a weakness of financial viability and adopted a new policy. The objective of the democratisation of education remained the same, but the number of higher education institutions was drastically reduced The criteria for student acceptance became stronger and the number of students shrank. Current research work has been based on a recognition of the present inability of the government to meet a strongest demand for higher education. The objective is to develop a complementary solution which preserves, and improves the quality of teaching, in the context of a shortage of resources, by the distance learning. Following a initial approach of distance learning, a deeper study of both the social-economic and educational contexts has given a better understanding of pressures for a wider access to university. From this analysis originated the concept of a Cooperative Centre of Higher Education of Distance Learning based on a federation of the former establishments to provide improvements in the reception of students and opportunities better adapted to meet both the needs and the social- economic imperatives of Guinea.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (355-pagination multiple [81] p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 295-308

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque universitaire pluridisciplinaire de Saint-Quentin-en-Yvelines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 373.665 BAL
  • Bibliothèque : Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque universitaire pluridisciplinaire de Saint-Quentin-en-Yvelines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 373.665 BAL
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.