Essai sur le formalisme cambiaire : la forme, condition de l'engagement dans la lettre de change

par Coralie Fiori-Khayat

Thèse de doctorat en Droit privé

Sous la direction de Grégoire Loiseau.

Soutenue en 2004

à Versailles-St Quentin en Yvelines .


  • Résumé

    La lettre de change connaît, à travers les siècles, deux évolutions opposées : simple instrumentum probatoire en France, elle devient dans la future Allemagne un negotium créateur de droits, soumis à un formalisme de nature substantielle, conception qui fut consacrée par la Convention de Genève portant Loi Uniforme du 7 juillet 1930. Technique juridique d’unification du droit international substantiel, la forme permet la garantie des intérêts des souscripteurs et de ceux de l’économie nationale et internationale. Elle est la source de l’autonomie cambiaire. L’exclusivisme de la forme, qui suppose que le formalisme soit la condition nécessaire et suffisante de la validité des engagements et de la détermination de leur étendue, s’applique avec vigueur dans le droit cambiaire. La forme remplit une double fonction de qualification juridique et de sécurisation du titre, aisément adaptable aux nouvelles technologies. Mais la forme n’est pas toute puissante. Les tempéraments à sa nécessité et à sa suffisance montrent que la protection de l’intérêt général, attachée à la sécurité de l’économie nationale et internationale et la préservation de l’ordre public (incarné par le droit pénal), constitue tout à la fois la mesure et la limite du principe d’exclusivisme de la forme.

  • Titre traduit

    Essay on exchange formalism : form as the condition of lawfully subcribing a bill of exchange


  • Résumé

    The Bill of Exchange has been through radically different evolutions: in France, it remained a probatory and executory instrument, while in future Germany, it turned out to be a negotium that could create new legal relationships by itself, with substantial formal rules, and this conception was finally promoted in Geneva. Ad validitatem exchange formalism is a legal technique to unify substantial international law and warrants not only peculiar interests but also national and international economy protection. Form is indeed the source of exchange law autonomy. The exclusivism of form supposes that form be both necessary and sufficient for lawfully subscribing a bill of exchange and for determinig subscriptions’ scopes ; it is vigourously enacted in exchange law. Form fulfills a double function – qualification of the legal nature of the subscription and securing the whole bill. They can easily be adapted to new technologies. Yet form admits limitationsto its being necessary or sufficient. They show that protecting general interest – which refers to national and international economy as well as to Public Order, embodied in Criminal Law – turns out to be both the scope and the limit to the principle itself.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 662 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 621-656. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque universitaire pluridisciplinaire de Saint-Quentin-en-Yvelines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 346.02 FIO
  • Bibliothèque : Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque universitaire pluridisciplinaire de Saint-Quentin-en-Yvelines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 346.02 FIO
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.