Les bone morphogenetic proteins dans l'ovaire : contribution à l'étude de leurs mécanismes d'action dans les cellules de la granulosa

par Alice Pierre

Thèse de doctorat en Sciences de la vie

Sous la direction de Danielle Monniaux.

Soutenue en 2004

à Tours .


  • Résumé

    From recent accumulating in vivo and in vitro evidence, it appears that members of the Bone Morphogenetic Proteins (BMP) family of cytokines and their receptors are strongly implicated in ovarian function, controlling folliculogenesis and ovulation rate. To evaluate the role of the BMP pathway on folliculogenesis, the action of ligands was studied on primary cultures of rate and ovine GCs in vitro. We observed that BMPs strongly inhibited progesterone secretion and stimulated proliferation by GCs. Then we have investigated the mechanism of action by which BMP-4 exerted an inhibitory action on basal as well as FSH-induced progesterone secretion. We purpose that BMP-4 modulates progesterone by inhibiting the steroidogenic factor-1 (SF-1) transcriptional activity on steroidogenic gene promoters. In FSH-induced condition, this mechanism is reinforced by an inhibition of adenylate cyclase activity. BMP factors regulate GCs differentiation, particularly in delaying the luteinization process.

  • Titre traduit

    Bone morphogenetic proteins in ovary : study of their mechanisms of action in granulosa cell


  • Résumé

    Ce travail de thèse s'inscrit dans le cadre de l'étude des mécanismes physiologiques de contrôle de la fonction ovarienne et en particulier, du nombre d'ovulations. La mise en évidence de deux gènes, bmpr-1b et bmp-15, dont des mutations sont responsables des phénotypes hyper-prolifiques des brebis Booroola et Inverdale respectivement, a permis de désigner la voie de signalisation des bone Morphogenetic proteins (BMPs) comme essentielle dans le contrôle de la fonction ovarienne. Le but de cette thèse était de décrire d'une part, la nature et la localisation ovarienne des molécules BMPs et de leur récepteurs et d'autre part, de mettre en évidence leurs rôles et leurs mécanismes d'action au sein de l'ovaire, en utilisant des cultures de cellules de granulosa de brebis et de rate comme modèles expérimentaux. Nous avons mis ainsi en évidence une action inhibitrice des BMPs sur la secrétion de progestérone et stimulatrice sur la prolifération de ces cellules. Les BMPs agiraient comme un "frein" de la différenciation terminale des cellules de granulosa.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (117 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 102-117.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Sciences-Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS-2004-TOUR-4051
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.