Stimulation ovarienne chez la ponette Welsh en vue de la production d'embryons : limites physiologiques et techniques

par Christine Briant

Thèse de doctorat en Sciences de la vie

Sous la direction de Michel Roger Blanc.

Soutenue en 2004

à Tours .


  • Résumé

    Deux méthodes de superovulation, administration de eFSH et immunisation anti-inhibine, ont été étudiées chez la ponette Welsh. Avec eFSH, la production d'embryons est limitée par des non-réponses (23%) et par la formation de follicules lutéinisés ou anovulatoires. Une posologie de eFSH de 3,45 mg par jour en 3 injections IV a été calculée comme équivalente aux quantités produites chez des juments ovariectomisées. Comparée à cette dose, la dose de 1,72 mg induit de moindres perturbations endocrines (seul le pic ovulatoire de LH est supprimé) et permet d'obtenir plus d'ovulations (2,9 vs 1,9) et d'embryons (1,1 vs 0). La LH résiduelle, présente dans la préparation injectée, est impliquée dans les effets indésirables observés, mais la suppression du pic de LH n'a pas de conséquences défavorables. L'administration d'anticorps équins anti-inhibine induit une augmentation modérée de la FSH et de la LH plasmatiques, associée à une stimulation ovarienne chez 35 à 50% des femelles. Toutefois, au cours du cycle post-traitement, le nombre d'embryons est augmenté (1 vs 0,65) mais pas le nombre d'ovulations, ce qui suggère une amélioration de la qualité des embryons.

  • Titre traduit

    Ovarian stimulation in Welsh pony mares for embryon production : physiological and technical limits


  • Résumé

    Two methods of superovulation, administration of eFSH and anti-inhibin immunization were studied in Welsh pony mares. With eFSH, embryo production is limited by non-responses (23%) and by induction of luteinized and anovulatory follicles. The posology of eFSH of 3,45 mg per day in 3 IV injections was determined to be equivalent to ancounts produced in ovariectomized mares. Compared to this dose, the of 1,72 mg induces less endocrine alterations (only the ovulatory LH peak is suppressed) and gives more ovulations (2,9 vs 1,9) and embryos (1,1 vs 0). The residual LH in the injected preparation is involved in undesirable observed effects but the suppression of the LH peak has no deleterious consequence. Administration of equine antibodies against inhibin induces a moderate increase in plasmatic FSH and LH, associated with ovarian stimulation in 35 to 50% of mares. However, during the post-treatment cycle, the number of embryos increased (1 vs 0,65) but not the number of ovulations, which suggests an improvement in embryos quality.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 150 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 137-150

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Sciences-Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T.S.2004-4023(1er ex.)
  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Sciences-Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T.S.2004-4023(2e ex.)
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 6934
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.