Fièvre Q : étude de l'infection dans un troupeau et caractérisation antigénique

par Milton Josue Crosby Granados

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Annie Rodolakis.

Soutenue en 2004

à Tours .


  • Résumé

    La fièvre Q, est une infection due à Coxiella burnetii, bactérie intracellulaire stricte à Gram négatif. Le diagnostic de la fièvre Q animale est moins souvent évoqué du fait de l'absence de signes cliniques et aucune méthode classique d'identification de la bactérie ne donne un résultat satisfaisant. L'infection par C. Burnetii au sein d'un troupeau s'est caractérisée par des avortements chez deux brebis. L'incidence de la fièbre Q a été importante (54%). L'enquête sérologique n'a pas permis d'identifier tous les animaux infectés en particulier ceux qui excrètent. Par contre, la technique de PCR nous a permis de déceler aussi bien les animaux positifs que négatifs par ELISA. Les animaux à haute réponse anticorps en ELISA au début de cette épidémie restent fortement séropositifs au cours des deux gestations suivantes sans aucun signe d'excrétion. Le profil antigénique révèle par des sérums de ces brebis sur trois souches de C. Burnetti par Western-blot montre que les brebis ayant des antécédents de fièvre Q et négatifs en ELISA reconnaissent des protéines de 61, 46 et 28 kDa sur la souche homologue CbO1, antigènes qui pourraient être intéressants pour le diagnostic de la fièvre Q.

  • Titre traduit

    Q fever : study of the infection within an ewes flock and antigenic characterization


  • Résumé

    Q fever is an infection caused by Coxiella burnetii, Gram-negative strict intracellular bacteria. The diagnose of animal Q fever it is hard due to the absence of clinical signs and because the classic laboratory methods do not allow to differentiate C. Burnetii infection from infection caused by others pathogen agents. The infection of the group of ewes is characterising for abortions in two sheep. The incidence of the Q fever inside this group of animals was high (54%). ELISA did not allow identifying all infected animals. Therefore, PCR technique improves diagnostic allowing detecting all infected animals including those that excrete the bacteria and were seronegatives in ELISA. The animals with high antibody title in ELISA at the beginning of this outbreak remain seropositives during the two following gestations, without any signs of bacterial excretion. Antigenic profile obtained by Western-Blot using three different strains of C. Burnetii, shows that the seronegative animlas in ELISA recognise antigens of 61, 46 and 28 kDa on the homologue strain CbO1. These antigens could be important to identify animal infection by C. Burnetii.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 157 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 135-157

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. BU de Grandmont.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T.S.2004-4019(1er ex.)
  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. BU de Grandmont.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T.S.2004-4019(2e ex.)
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 6294

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2004TOUR4019
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.