Rôle potentiel des catécholamines dans la différenciation et la migration des neurones à GnRH chez les foetus de rat et de mouton

par Marina Izvolskaia

Thèse de doctorat en Sciences de la vie

Sous la direction de Yves Tillet et de Mikhail Ugrumov.

Soutenue en 2004

à Tours .


  • Résumé

    Au cours de l'ontogenèse prénatale, la plupart des neurones à GnRH, qui contrôlent la reproduction chez les adultes, migrent de l'épithélium olfactif vers le cerveau. Nous avons étudié le rôle des catécholamines sur la migration de ces neurones à GnRH chez le rat et le mouton. Nous avons montré que 1) l'influence des catécholamines sur la migration des neurones à GnRH est maximum au stade où ils pénètrent dans le cerveau antérieur, 2) les fibres à TH sont apposées aux neurones à GnRH et 3) neurones contiennent le récepteur α2A-adrénergique. Enfin en utilisant un modèle de rats déplétés en catécholamines, nous avons montré que ces molécules stimulent la migration des neurones à GnRH et qu'elles régulent les processus de sécrétion de GnRH dans les neurones à GnRH pendant le développement. Cela confirment l'hypothèse que les neurotransmetteurs impliqués dans la régulation des neurones à GnRH chez les adultes peuvent aussi être impliqués dans leur développement chez le foetus.

  • Titre traduit

    Potential role of catecholamines in GnRH neurons migration and differentiation in rat and sheep foetuses


  • Résumé

    GnRH neurons control endocrine processes of reproduction in adult mammals. Most of the GnRH neurons migrate from the olfactory epithelium towards the forebrain during prenatal development. We studied the influence of catecholamines on the migration and differentiation of GnRH neurons in rat and sheep foetuses. We showed that the catecholaminergic influence is most important at the level of penetration of GnRH neurons to the forebrain where the catecholaminergic fibres are opposed to the GnRH neurons. These neurons expressed α2A-adrenergic receptors during migration. Finally, using the model of catecholamine depletion in rat foetuses, we have shown that these molecules stimulate GnRH neurons migration from the nasal part of the head to the forebrain, and control the secretion of GnRH by GnRH neurons. This work confirms the hypothesis that neurotransmitters controlling the regulation of GnRH neurons in the adult are also involved in their development in foetus.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 160 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 132-160

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Sciences-Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T.S.2004-4011(1er ex.)
  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Sciences-Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T.S.2004-4011(2e ex.)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.