Renée de France, duchesse de Ferrare, témoin de son temps : 1510-1575

par Odette Turias

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Michel Vergé-Franceschi.

Soutenue en 2004

à Tours .


  • Résumé

    La première partie de l'étude est consacrée à l'édition critique de la correspondance de la duchesse de Ferrare, de son mariage (1528) à sa mort (1575). La deuxième partie examine l'activité épistolaire de la duchesse en suivant trois axes, domestique, politique et religieux, mesurant l'efficacité de l'outil épistolaire. En religion, Renée de France oscille entre positions évangéliques et loyautés calvinistes. En politique, le louvoiement est érigé en système, les protecteurs sont de tous les camps : Anne de Montmorency, les Guise, les Coligny. En Italie comme en France, la princesse use de la lettre comme d'un outil privilégié de la négociation. On y rencontre des nuances confessionnelles oubliées par l'historiographie. On y retrouve cette part de liberté de conscience, de culte et de gouvernement qu'une aristocrate, veuve et princesse de sang, a pu gagner dans le cadre étroit mais stratégique de son domaine de Montargis.


  • Résumé

    The first part of this study is devoted to a critical edition of the letters of the duchess of Ferrara, from her mariage (1528) to her death (1575). The second part examines her epistolary activities, following three main lines : domestic, political and religious. As far as religion is concerned, Renée de France oscillates between evangelism and calvinism. In politics, there is a systematic hedging and her protectors are from each party, Anne de Montmorency's, Guise's or Coligny's. In France, in Italy, the princess sees the letter as a privileged way to negociate. We can find there some confessional subtle points that historiography forgot to mention, and we can gauge the efforts expended by this princess of the blood in order to gain freedom of consciensciousness, cult and government in Montargis

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (884 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Annexes 759-824f.-Bibliogr.825-855f.-Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du Maine. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MAG.4°1782
  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 11316
  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 11317
  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TL 11314
  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TL 11315
  • Bibliothèque : Centre d'études supérieures de la Renaissance. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : mC2 912 Ren/TUR

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.