Migration, territoires diasporiques et politiques identitaires : Bengalis musulmans entre "Banglatown" (Londres) et Sylhet (Bangladesh)

par David Garbin

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Michel Lussault et de Françoise Bourdarias.

Soutenue en 2004

à Tours , en partenariat avec Université François Rabelais. Département de géographie (Tours) (autre partenaire) .


  • Résumé

    La thèse analyse la construction des territoires identitaires et politiques des Bengalis musulmans originaires de la région rurale de Sylhet (au nord-est du Bangladesh) et concentrés majoritairement à Tower Hamlets, dans l'East End de Londres. L'orientation théorique souligne la nécessité d'analyser les processus de territorialisation, de représentation ainsi que les dynamiques d'appartenance dans un espace de circulations, d'échanges et de mobilité, influencé par un ensemble de dialectiques local/global. Une étude des pratiques rituelles, religieuses et matrimoniales combinée à un examen des politiques concurrentielles islamiques et nationalistes ainsi que des échelles de l'organisation transnationale entre Londres et Sylhet permettent de penser la recomposition et la renégociation des frontières identitaires et "communautaires" en situation de diaspora et en même temps donnent à penser la transformation progressive et la diversité des rapports - tant matériels que symboliques - avec l'espace d'origine.

  • Titre traduit

    Migration, diasporic territories and identity politics : Bengali muslims between "Banglatown" (London) and Sylhet (Bangladesh)


  • Résumé

    The thesis analyses the identity and political territories of the Bengali Muslim migrants originating from the rural area of Sylhet (North-East of Bangladesh) and settled in Tower Hamlets in the East End of London. The theoretical framework underlines the need to analyse territorialisation and representation processes as well as dynamics of belonging, within a space of mobility and flows, influenced by a set of local/global dialectics. A study of rituals, religious and matrimonial practices combined with an examination of Islamic/nationalist politics and the levels of the transnational organisation between London and Sylhet allow us to think the renegotiation of identity and "community" boundaries in diasporic situation and at the same time shed light on the change and diversity of material and symbolic relations to the homeland.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (500 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 462-491. Glossaire

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. BU des Deux Lions.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TG2561
  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. BU des Deux Lions.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TG2562
  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. BU des Deux Lions.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TG2563
  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. BU des Deux Lions.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TG2564

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 3291
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.