Forces et ambigui͏̈tés des paysages dans les oeuvres de : Julien Gracq et Michel Tournier

par Raymond Eyraud

Thèse de doctorat en Littérature générale et comparée

Sous la direction de James Dauphiné.


  • Résumé

    Le but de mon travail était de comparer les différentes actions des paysages, leurs forces et ambigui͏̈tés sur les personnages des romans de deux auteurs qui se disent volontiers plus inspirés par la géographie des lieux où évoluent leurs héros que par le contexte historique du temps de la narration. La présence du paysage est constante dans les oeuvres de Julien Gracq et Michel Tournier. On pourrait croire qu'ils sont éloignés par leur style d'écriture, leurs références ou leurs thèmes de réflexion concernant l'influence qu'exerce le paysage sur la psychologie et les initiatives des actants romanesques. Cependant cette apparence est trompeuse, et plus nous nous imprégnons de leurs écrits, plus nous découvrons chez ces deux solitaires une approche commune cosmologique, sacré et poétique du monde, une curiosité et un profond respect sur ce qui ne peut être vu et ressenti qu'à travers les éléments naturels d'un paysage omniscient. Ces deux "géographes paysagistes" ne négligent pas systématiquement l'aspect historique des événements, mais c'est la nature éternelle qui domine l'intrigue romanesque plus que le contexte temporel. Le paysage semblable à "un marionnettiste invisible" derrière la scène du monde, tire les ficelles des personnages "pantins" pour les animer. Chez Tournier il mène la réflexion et dirige de façon pernicieuse et ironique le héros dans les moments clés de l'action, devenant ainsi incontournable. Chez Gracq, présent dès le début du roman, il agira plus lentement, de façon abstraite jusqu'à ce que le personnage subisse son mimétisme et entrevoit alors un univers différent. Cette fusion presque physique, fonctionne comme si le temps n'avait plus d'importance et comme si l'agitation du monde devenait secondaire, entravant le libre arbitre des personnages des deux auteurs par son pouvoir magnétique et destructeur.


  • Résumé

    My thesis led me compare the various effects of the landscapes, their strength and their ambiguities over the characters in the novels of the two authors. They claim to be more inspired by the geography of the places where their heroes are in action by the historical context in which the time of the narrative is embedded. The presence of landscape is a constant pattern with Julien Gracq and Michel Tournier. One could believe that they have two different writing styles, or that their references or thoughts as the effects of landscape over the psyche or the actions of the characters in the narrative are further apart-it is misleading. The more the reader absorb their writings, the more they can witness among the two lonely writers a common cosmological, sacred and poetical approach to the world, a curiosity and a deep respect for what one can see and appreciate but by taking into account the natural elements of the omniscient landscape. The two "geographical landscapists" do not systematically fail to mention the historical aspects. Yet, what prevails in the plot is the eternal nature rather than the temporal aspects of the context. The lanscape acts as though is were an invisible "puppeteer" behind the scene of the world, puts the pressure of the puppet-like protagonists in order to make them alive. Tournier controls the thoughts, perniciously and ironically acts over his hero in the key moments of the action, therefore becoming an essential pattern of the story. Gracq - present right from the very first lines of the novel - will end up changing his view over the universe throught a process of unconscious imitation. As a result of this mixing - almost like a physical fusion - time becomes useless and life of people is pushed into the background, hindering the two author's characters in decision-making thanks to its magnetic and destructive power.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(405 p. - [4] f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 394-405

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Toulon (La Garde). Bibliothèque universitaire. Section Campus La Garde.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Toulon (La Garde). Bibliothèque universitaire. Section Campus La Garde.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.