Approche communicationnelle de l'émergence et du développement de projets innovants : le cas de l'enseignement supérieur à distance en France et au Brésil. Dispositifs, médiations, pratiques

par Daphné Duvernay

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Françoise Bernard-Joule.


  • Résumé

    La communication de changement sert de cadre pour analyser l'introduction de médias éducatifs numérisé au sein d'organisations-institutions du secteur public. Ces pratiques de changement sont conduites par des collectifs d'acteurs "du bas", des enseignants-chercheurs, alors que traditionnellement, dans ces grandes institutions universitaires, le changement est généralement conduit par des acteurs stratégiques. Une étude comparative internationale menée dans des universités en France et au Brésil, montre que les pratiques de changement, bien qu'induites par des précadres institutionnels, impliquent la structuration du collectif d'acteurs "du bas" sous forme d'une organisation-artefact, finalisée autour du nouveau projet. Ces acteurs déploient alors des logiques de communication de type artefact et de type institutionnalisant, afin d'expérimenter et pérenniser le changement. Cette recherche de légitimation s'inscrit dans le contexte d'une organisation élargie (infra, micro, méso, macro et métaniveaux d'organisation), où les relations de pouvoir à l'oeuvre initient un mouvement de recomposition organisationnelle à double sens : du changement vers l'organisation-institution vers le changement, sous l'impulsion du macroniveau d'organisation

  • Titre traduit

    Communicational analysis of the emergence and development of innovative projects : the study of distance learning in universities in France and Brazil. Devices, mediations, practices


  • Résumé

    Communication of change is the framework used to analyse the introduction of distance learning technologies withnin the organisations-institutions of the publis sector. The practices of change are led by collectives of grass-roots actors, university researchers, whereas in these large university institutions, change is traditionally led by strategic actors. A comparative international study conducted in French and Brazilian universities shows that practices of change, even if they are inferred by an international context, involve the structuring of the collective of grass-roots actors in an artefact-organization finalized around the new project. The actors thus engage in a strategy of communication, first to experiment change through an artefact-type of communication, the though an institutionalizing process. This search for recognition comes within the scope of an enlarged organization at infra, micro, meso, macro and metalevels, where power relationships create a twofold organisational recomposition : from change to university organisations-institutions, but also university organisations-institutions, but also from organisation-institutions to change, through the impetus given by the macrolevel.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (439,180 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie f. 403-421. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Toulon (La Garde). Bibliothèque universitaire. Section Campus La Garde.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH-SCI/2004TOUL17-1
  • Bibliothèque : Université de Toulon (La Garde). Bibliothèque universitaire. Section Campus La Garde.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH-SCI/2004TOUL17-2
  • Bibliothèque : Université de Toulon (La Garde). Bibliothèque universitaire. Section Campus La Garde.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Toulon (La Garde). Bibliothèque universitaire. Section Campus La Garde.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.