Influence de l'oestradiol sur le système immuno-inflammatoire : implication en physiopathologie vasculaire

par Pierre Gourdy

Thèse de doctorat en Physiopathologie cellulaire, moléculaire, et intégrée

Sous la direction de Jean-François Arnal.

Soutenue en 2004

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Influence of estradiol on the immune system : contribution to vascular pathophysiology


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Afin de progresser dans la compréhension des effets vasculaires des œstrogènes, actuellement très controversés, nous avons étudié l'influence de l'œstradiol sur différentes composantes du système immuno-inflammatoire impliquées dans le processus athéromateux. Nos travaux, menés dans des modèle murins d'athérosclérose ou de réponse inflammatoire, nous conduisent aux conclusions suivantes : 1) Les lymphocytes jouent un rôle déterminant dans l'effet athéroprotecteur des œstrogènes. 2) L'œstradiol favorise la production de cytokines pro-inflammatoires (lymphocytes CD4 et NKT, macrophages). 3) Parmi les cytokines pro- et anti-inflammatoires, l'activité du TGF-ß est cruciale pour que s'exerce l'effet protecteur des œstrogènes. En conclusion, l'effet pro-inflammatoire des œstrogènes pourrait favoriser les phénomènes de rupture de plaque. En revanche, l'effet protecteur de l'œstradiol sur les stades précoces de l'athérosclérose ne peut s'expliquer que par un effet endothélial prédominant.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 126 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 106-124

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2004TOU30225
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.