Etude de l'implication des protéines prénylées dans la stimulation oestrogénique de cellules d'adénocarcinome mammaire humain

par Philippe Cestac

Thèse de doctorat en Physiopathologie cellulaire, moléculaire, et intégrée

Sous la direction de Gilles Favre et de Sophie Doisneau-Sixou.

Soutenue en 2004

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Study of the prenylated proteins implication in the estrogenic activation of human breast adenocarcinoma cells


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les anti-oestrogènes sont le principal traitement médical des cancers du sein, mais les résistances imposent l'identification de nouvelles cibles thérapeutiques. Nous montrons l'implication de protéines prénylées dans la stimulation oestrogénique grâce aux inhibiteurs de prényltransférase, FTI-277 et GGTI-298, qui inhibent l'action mitogénique de l'oestradiol dans les cellules MCF-7. A l'inverse, ils stimulent l'activité transcriptionnelle oestrogénique, certainement en modifiant l'équilibre des corégulateurs du récepteur des oestrogènes au sein de l'environnement chromatinien. Ces inhibiteurs stimulent l'activité transcriptionnelle du REa et du REb sans aucune délocalisation cellulaire, les deux domaines AF1 et AF2 étant déterminants. L'action de la C3 exoenzyme positionne les protéines Rho comme des modulateurs négatifs de l'activité transcriptionnelle du RE. Enfin, l'association du FTI-277 et du tamoxifène augmente, de façon additive, l'effet antitumoral sur les cellules MCF7.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 143 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 117-143

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2004TOU30196
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.