Le droit à la ressemblance. . . : l'interculturel entre le particulier et l'universel

par Dominique Jupiter

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Michel Lecointe.

Soutenue en 2004

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Examiner toutes les possibilités que représenterait une véritable éducation interculturelle est aujourd'hui plus que jamais une nécessité. Personne n'ignore que les conflits culturels sont très souvent le fruit amer d'une rencontre culturelle manquée où les sentiments de domination, d'exploitation, de mépris et de méfiance entravent tout dialogue de compréhension réciproque et de mise en œuvre d'un projet civilisationnel commun. Une éducation interculturelle ne doit pas seulement être une réflexion ponctuelle pour mieux gérer les différences qu'induisent les cultures en contact, elle devrait être un état d'esprit ou encore une atmosphère naturelle qui permet la découverte des valeurs de chaque culture mais engage aussi les sujets à un authentique dépassement de soi pour rejoindre l'Autre. C'est dans ce sens que la réflexion interculturelle commence par soi. Une désacralisation de ses propres représentations est indispensable pour être à même de reconnaître et d'intégrer les valeurs de l'Autre. L'éducation interculturelle doit essentiellement préparer le sujet à se penser relatif dans un monde pluriel où les frontières géographiques n'ont plus grand sens. Les mutations sociales et civilisationnelles que le XXIème siècle connaît déjà, grâce au développement vertigineux de l'informatique, rendent urgente une étude qui place au centre d'un projet éducatif cette rencontre des cultures qu'elle soit réelle ou même virtuelle. Nous restons convaincus de la force de l'éducation à faire évoluer des mentalités. L'éducation interculturelle c'est-à-dire une éducation qui renforce l'apprentissage du vivre ensemble, la conscience du juste et de l'injuste, l'exploration positive et critique de la tradition d'origine en ouvrant progressivement à la reconnaissance et au respect des autres cultures est un pari sur l'avenir.

  • Titre traduit

    The right of the resemblance. . . : the intercultural between the particular and the universal


  • Résumé

    To examine all possibilities that a truly intercultural education would represent today is all the more necessary. It is a well-known fact that cultural conflicts are due mostly to missed cultural encounters in which feelings dialogue of domination, exploitation, scorn and mistrust. . . Hinder any mutual understanding dialogue and implementation of common civilizational projects. Intercultural education must not only be an-on-the-spur of the moment reflection about the differences that induce each other's cultural values, it must be a "state of mind" or a "natural atmosphere" that would allow a discovery of each culture values but would make sure that every subject bridges the gap. It's in this way that intercultural reflection "begins with oneself". A "desacralization" of one's own representations is indispensable if one is to recognize and integrate the other's values. Intercultural education has to essentially prepare the subject to think himself in relation with a pluralistic world where geographic frontiers have no more sense. Social and civilizational transformations that the 21st century is already experiencing, through information technology, urgently calls for a study that places an educational project at the crossroads of cultures, real ones or virtual ones. We are persuaded of the strength that education has of changing mentalities. Intercultural education - an education that reinforces learning how to live together, the meaning of right and wrong, the positive and the objective exploration of original tradition, progressively opening to a recognition and to respect of other cultures. . . - is a gamble on the future.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (384, 212 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 363-378

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MF 2007
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.