Monde rural et identité nationale : la figure du guajiro dans le récit cubain de la révolution

par Maryline Dejean

Thèse de doctorat en Études sur l'Amérique latine

Sous la direction de Jacques Gilard.

Soutenue en 2004

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    De longue date cher au cœur des lettres cubaines, dès le XIXème siècle avec la poésie créoliste, le guajiro , petit paysan blanc cubain, continue à susciter l'engouement d'une certaine catégorie d'écrivains de nos jours encore. Cette figure persistante s'est maintenue au fil du temps, superficiellement modifiée selon les circonstances par des auteurs qui en ont fait la figure de proue de l'idéologie créoliste. Ainsi, malgré les profonds changements que connaît le monde rural à partir de 1959, l'image de ce paysan demeure sensiblement la même dans le récit révolutionnaire, héritage à la fois du costumbrisme du XIXème et du réalisme critique de la période républicaine. Ce maintien est révélateur d'une conception de la société cubaine qui intègre peu les évolutions et envisage toujours l'identité nationale comme essentiellement créole. La construction de cette figure relève donc d'une forme de stratégie visant à maintenir aujourd'hui encore une identité cubaine centrée sur l'élément blanc, identité tenant un rôle déterminant dans les orientations politiques. Symbole à la fois national et politique, l'image du guajiro construite par les auteurs ruralistes permet d'une part d'assurer la propagande d'un régime révolutionnaire qui choie ses paysans, mais d'autre part elle perpétue aussi l'idéologie créoliste et contribue ainsi au maintien d'un racisme latent à l'égard de la population de couleur.

  • Titre traduit

    Rural world and national identity : the image of the guajiro in the cuban revolutionary narrative


  • Résumé

    The " guajiro ", a little white peasant, has been dear to the heart of cuban literature for a long time, since the 19th century with the creole poetry and still infatuates a certain category of writers today. This persistent image lived on as the years went by, superficially altered depending on the circumstances by authors who made it a leading figure in the creole ideology. Thus, despite the deep changes in the rural world from 1959 on, the image of this peasant, which comes both from the 19th century depiction of customs and from the republican time critical realism, remains approximately the same in the revolutionary narrative. This persistence reveals that the cuban society is thought to little integrate evolutions and still considers the national identity as mainly creole. The making of this figure is thus a form of strategy which aims at keeping a white-centred cuban identity still nowadays, an identity which plays a major role in political tendencies. The image of the guajiro which was created by "ruralist" writers and is both a political and national symbol has two functions: on the one hand, it is used for the propaganda of a revolutionary regime that cherishes its peasants; on the other hand it perpetuates the creole ideology and contributes to the persistence of latent racism towards the coloured population.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 381-25 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 361-379

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Casa de Velázquez. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.