Les Grandes chroniques de France dans la forge dionysienne : genèses d'un texte d'histoire médiéval : archéologie du sens et des formes de l'histoire des rois des Francs

par Éléonore Andrieu

Thèse de doctorat en Lettres modernes

Sous la direction de Michel Banniard.

Soutenue en 2004

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Le statut générique, les formes, le sens du texte des Grandes Chroniques de France, composé à l'abbaye de Saint-Denis vers 1274, sont problématiques : réécrit par les interprétations modernes, il serait une chronique des rois vouée à la propagande capétienne. Pour recomposer le répertoire des formes et des interprétants originels, nous avons repéré des transferts de formes entre l'activité de l'abbaye, lieu ecclésiastique et cimetière des rois, et le projet historiographique qui émerge à l'abbaye avec Suger ; entre les genres historiographiques médiévaux disponibles (que nous redéfinissons) et le texte en français. Nourrie par les rites ecclésiastiques, remodelant les codes génériques, la translation dionysienne est une translation langagière, générique et épistémologique : elle produit un roman aux rois, généalogie royale commémorative, qui exalte les valeurs terriennes de l'histoire et de ses acteurs et impose un silence inédit au Dieu historiographe de l'histoire ecclésiastique.

  • Titre traduit

    Les Grandes chroniques de France in the Dionysian forge. The Genesis of a historical Text of the Middle Ages : an Archeology of Sense and Forms in the History of the Kings of France


  • Résumé

    In the Grandes Chroniques de France, written at the Abbey of St Denis c. 1274, the genre, the forme, the sense of the text are all of them problematic: as rewritten by modern interpretations, it is seen as a chronicle on kings intended to serve as Capetian propaganda. In order to reconstruct the catalogue of the original forms and interpretants, we have defined certain form transferts between the work done at the Abbey (ecclesiastical building and kings'burial ground all at once) and the historiographical project begun there in Suger's time ; between the available medieval historiographical genres (that we redefine) and the french texte. The Dionysian transposal, nurtered by church rites and remodeling the genre codes, is a transposal of language, genres and epistemology: it gives birth to a roman aux rois, a genealogy of kings exalting the terrestrial values of History and its agents and imposing a brand-new silence to the historiographical God of ecclesiastical History.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (833 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 793-819

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH-LET/2004TOUL2/0036-1
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH-LET/2004TOUL2/0036-2
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.