La presse de Lima et la littérature urbaine au Pérou, 1948-1955

par Jorge Cuba Luque

Thèse de doctorat en Études sur l'Amérique latine

Sous la direction de Jacques Gilard.

Soutenue en 2004

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    La presse de Lima et la littérature urbaine ont observé, dans les années 1950, une même approche interprétative de la réalité sociale du pays. Cette coi͏̈ncidence de regards sur la société péruvienne a été effectuée notamment, d'une part, par les trois grands quotidiens liméniens de l'époque: El Comercio, La Prensa et La Crónica, et d'autre part, par le corpus littéraire des années 1948-1955. L'année 1948 marque l'arrivée du coup d'Etat d'Odría à la présidence du pays. Ce fait politique marque profondément la vie économique du Pérou, en favorisant l'entrée des intérêts nord-américains au pays ; ceci aura des conséquences immédiates dans la vie des Péruviens, car c'est le moment où les migrations de la campagne andine vers Lima vont s'accentuer donnant lieu aux bidonvilles de la capitale. Les trois journaux étudiés ont un rôle d'importance, car ils sont les instigateurs du coup d'Etat. 1948 est aussi l'année de la parution du roman "El Cínico", de Carlos E. Zavaleta. Ce livre signale le point de départ de la modernisation de la prose narrative péruvienne, grâce à l'emploi de techniques narratives empruntées du roman anglo-saxon. 1955, est l'année de la publication du recueil de nouvelles "Los gallinazos sin plumas", de Julio Ramón Ribeyro, qui complète l'espace de référence montré en 1954 dans le livre de Enrique Congrains "Lima, hora cero" : dans ces livres les bidonvilles et une Lima sont omniprésents.

  • Titre traduit

    Press of Lima and urban litterature in Peru, 1948-1955


  • Résumé

    The press and literature of the fifties have one and the same approach of the Peruvien reality. This fact is verified by Lima's main daily newspapers as well as by the literary corpus. These newspapers are the oldest and the most established in Peru and their owners belong to the elite of the nation. They nevertheles have opened their pages to a new generation of writers taking a critical attitude. 1948 is the year of General Odría's coup d'Etat, a time when the country opens up to North Amerin financial interests with consequences in the lives of Peruviens, since migrations from the Andes to Lima drastically increases givin birth to shanty towns. The owners of the three newspapers inspires the coup d'Etat. 1955 announces the end of dictatorship, deserted by its supporters and their press. 1948 sees the first novel relyng on Anglo-Saxon techniques: El Cínico, by Carlos E. Zavaleta. And, in 1955 appears "Los gallinazos sin plumas", short stories by Julio Ramón Ribeyro, who completes the space of references provided in 1954 by Enrique Congrains with the short stories of "Lima, hora cero". Novels and short stories were until then mainly about rural indigenous life or they were in praise of Lima Creole. 1948-1955 represents a break through that choice of the Urban theme and a new literary strategy. The press supports these new thought processes. The cutural pages make space for young writers and even write good criticisms on Urban books although those often bear a severe outlook on social order.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 382 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 353-382

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Casa de Velázquez. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.